Test – Château Bel-Endormi

Un château, de l’or, des gardes… Dangereuse équation. Il y a de l’or. Oui, mais il y a des gardes ! Oui, mais il y a surtout de l’or. Alors, comment faire pour rentrer, puisque les gardes surveillent l’or ? Ah j’ai trouvé ! On n’a qu’à attendre que les gardes s’endorment et rafler l’or, comme de parfaits petits Robins des Bois. Sauf que là vous ne redistribuez rien : vous gardez tout dans vos poches !

Le château bel endormi est un jeu de Heinz Meister (Déjà Vu, Le Roi en Équilibre…) pour 1 à 4 joueurs à partir de 4 ans, édité par Haba.

Une tisane et au dodo !

Dans le Château Bel-Endormi, l’idée est donc de faire sombrer tous les gardes dans un profond sommeil pour ramasser le plus gros pactole possible. Et pour endormir les gardes, il faut retourner des tuiles deux par deux.  

Alors oui, je sais, je vous entends déjà me dire : “et allez, encore un mémory, on en a vu cinquante passer, c’est bon !”

Eh bien détrompez-vous ! D’accord, à la première lecture, j’avoue, j’ai eu un peu la même idée que vous. Mais après la première partie, ma vie a changé… enfin mon avis a changé !!! Si si, je vous jure, ne zappez pas. 

Mais combien y a-t-il de gardes ? Et combien on ramasse le pognon ?

Le jeu comprend 12 tuiles de gardiens éveillés que l’on place en cercle, face visible… Ils font même pas peur, ils ont des têtes d’animaux bien sympa comme sait le faire Haba (depuis qu’ils ont changé leur illustrateur qui voyait la vie en carré !). On trouve également leurs équivalents endormis, c’est-à-dire 12 tuiles de gardiens qui roupillent sec. On les dispose  au centre du cercle formé par les gardiens éveillés, mais eux sont placés face cachée.

Il y a également 24 pièces d’or (mais en bois, hélas) que l’on répartit de façon aléatoire (1,2 ou 3) entre les gardes éveillés.

Comme toujours avec Haba, la règle est simple et facilement assimilée. Mais on retiendra surtout la direction artistique de ce Château bel endormi. Les illustrations sont signées Gabriela Silveira (déjà croisée sur Kikou le Coucou, Bazar Bizarre, et plusieurs dizaines de titres) et donnent un air franchement sympathique à ces gardes plus ou moins éveillés.

Regardez moi dans les yeux… vous dooooorrrrmmmmeeeezzz !!!

À son tour de jeu, le joueur retourne deux tuiles du centre (les gardes endormis).

  • Si ces deux gardes se trouvent côte à côte dans le cercle, c’est gagné !! Vous les avez endormis et vous pouvez récupérer les pièces qu’ils surveillaient. 
  • S’ils ne sont pas à côté, pas de bol, vous ne pouvez rien ramasser. Vous retournez les tuiles face cachée et c’est au tour du joueur suivant.

Lorsque toutes les pièces sont récupérées, le joueur qui en possède le plus est désigné vainqueur.

Un mémory, oui, mais pas que…

Dans ce Château Bel-Endormi, on retrouve donc bien la dynamique classique du jeu de mémoire, mais enrichie d’une dimension stratégique intéressante. Il faut en effet repérer quels sont les gardes qui sont à proximité des tas de 3 pièces pour rafler le maximum d’or avant vos adversaires.

On apprécie également le fait que le nombre de tuiles reste inchangé (on ne sort pas du jeu les gardes devenus inutiles) et l’effort de mémoire devra donc être constant jusqu’à la prise de la dernière piécette. Eh oui, un sou est un sou !

Une variante solo plutôt maligne

Le jeu solo est assez bien pensé, et prend un côté “jeu de réussite” assez bienvenu, qui plaira souvent aux grands marmots. Le joueur commence la partie en regardant toutes les cartes cachées quelques secondes. Il peut ensuite commencer à les retourner deux par deux, mais à chaque fois qu’il effectue ce mouvement, il doit placer l’un des gardes éveillés sur sa face cachée (et ainsi le sortir définitivement du jeu). Il faut donc effectuer ces sacrifices de la manière la plus stratégie possible, car les gardes retournés face cachée ne donnent évidemment plus leur or.

C’est malin et fort agréable à jouer.

L’avis de Plateau Marmots

Oui c’est vrai Château Bel-Endormi est un mémory. Mais ce n’est pas pour autant celui qui trouvera le plus de paires qui remportera la partie.  Seules les pièces d’or comptent, et un peu de stratégie sera donc nécessaire pour se souvenir de l’emplacement du garde qui surveille le plus grand nombre de pièces… Il faut donc bien observer les gardes du cercle et se souvenir de leur emplacement au centre du cercle (qui est à côté de qui?)… Et ça, ça demande une petite gymnastique à nos marmots. L’équilibre marmot/grand marmot est assez bon,  et les plus grands prendront volontiers plaisir à jouer au mémory (vu que y’a de l’or à gratter !!!!). Heinz Meister signe donc ici un excellent petit jeu qui vous changera agréablement de l’illustre ancêtre.

On aime :

  • Un peu de stratégie dans le mémory
  • La variante pour jouer tout seul
  • Le petit format et le petit prix
  • Les illustrations

On aime moins :

  • Bah… ça reste un mémory, hein ?

Fiche technique :

Un jeu de Heinz Meister
Illustré par Gabriela Silveira
Édité chez Haba
Date de sortie 2015
À partir de 4 ans (jouable avant, avec moins de cartes!)

Le voir chez Philibert

Pour aller plus loin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.