Test – Cheese Rescue

Dans le monde de « Cheese Rescue », les fromages sont le maillon faible de la chaîne alimentaire.

Soyez la Brigitte Bardot de la cause Emmentale, le Paul Watson de la défense du grand Bleu d’Auvergne !!! Envoyez vos chiens, vos chats et sauvez le plus de fromages des griffes des souris affamées…

« Cheese Rescue» est un petit jeu de cartes très stratégique, conçu par Eric Plotton et David Papput, illustré par Philip Giordano et édité par Djeco. 2 à 4 petits amateurs de fromage, âgés de 7 ans et plus peuvent participer au sauvetage.

MunsT(OW)ER Defense

La boîte de « Cheese Rescue » comporte 60 petites cartes au format carré. Comme bien souvent chez Djeco, elles sont de très bonne qualité.

Puisqu’il est question de fromage, on trouve 24 cartes « Fromage » de 4 types différents. Et puisqu’il est question d’animaux fromagivores, on trouve également 36 cartes « Animaux » illustrant non seulement des Souris, mais aussi des Chiens et des Chats.

Les illustrations, sont sobres et d’une incroyable élégance. Quand le jeu s’achève et que l’ensemble des cartes se trouve disposé en un grand carré sur la table, le rendu est très esthétique et parfaitement lisible malgré la quantité d’informations présentes. Une grande réussite, donc.

Illustrateur de livres Jeunesse, Philip Giordano a déjà travaillé sur plusieurs jeux Djeco dont les magnifiques Animouv et Space Builder. On retrouve ici ses tracés minimalistes associés à un travail minutieux sur les couleurs.

N’hésitez pas à jeter un œil sur son site internet. Ce monsieur a une vision très personnelle et particulièrement « ludique » de l’illustration Jeunesse.

Quand le Chat n’est pas là, les Souris mangent

Avant de débuter la partie, chaque joueur choisit un type de fromage et reçoit les 6 cartes « Fromages » qui lui sont associées, chacune possédant une valeur comprise entre 1 et 3.

Chaque joueur reçoit aussi 2 cartes « Animal ». Le reste de ces cartes forme une pioche.

A son tour, un joueur pose une de ses cartes, adjacente à l’une de celle déjà posée sur la table. Il peut choisir de poser une de ses cartes « Fromage », ou une carte « Animal » (Souris, Chat ou Chien).

Chacun joue ainsi jusqu’à ce que la surface de jeu forme un carré de 5 cartes par 5 à 2 joueurs, 6 cartes par 6 à 3 joueurs ou 7 cartes par 7 à 4 joueurs.

 

Le carnage fromager peut alors débuter…

  1. Tout d’abord, les chiens font fuir les chats. Entendez par là que toute carte « Chat » adjacente à une carte « Chien » est défaussée.
  2. Les chats restants font alors fuir les souris. Là encore, toute carte « Souris » adjacente à une carte « Chat » est défaussée.
  3. Enfin, les souris encore présentes mangent les fromages qui leur sont adjacents. Ceux-ci sont donc défaussés à leur tour.

Une fois l’apocalypse laitière achevée, chaque joueur récupère ses cartes « Fromage » rescapées et additionne leurs valeurs.

Celui qui a le plus de point gagne la partie.

 

Un Chien vaut mieux que deux « Tue le rat »

Il suffira donc de quelques phrases pour expliquer « Cheese Rescue ». La prise en main va s’avérer, elle, bien plus complexe pour un Marmot de sept ans.

Encore habitué à des jeux où chacune de ses actions a un effet immédiat, il risque d’être désarçonné par la découverte de ce jeu où toutes les actions mises en places ne sont activées qu’en fin de partie dans un gigantesque effet domino destructeur.

Il faudra donc un peu de pédagogie pour qu’il en comprenne les tenants et les aboutissants.

Mais ne passez pas votre chemin si vite. Vous risquez de passer à côté de l’un des meilleurs jeux de cette gamme Djeco…

N’hésitez donc pas à accompagner votre Marmot lors de sa première partie.

Avant de jouer, installez un petit carré de 4 cartes par 4 sur la table. Vous pourrez ainsi lui montrer de manière concrète la réaction en chaîne des chiens qui font fuir les chats qui font fuir les souris qui mangent les fromages. Et les choses deviendront soudainement bien plus palpables pour lui.

De même, lors de cette première partie, n’hésitez pas à jouer avec les cartes faces ouvertes. A son tour, présentez à votre Marmot les différentes options qui s’offrent à lui et les effets en chaîne qui en découlent.

Soyez sûr qu’une fois passée cette première partie, le concept du jeu est assez fort et l’effet domino de fin assez fascinant pour lui donner envie d’y revenir avec toutes les cartes en main.

Sachez toutefois que le jeu s’avère très stratégique à 2 joueurs et que chaque erreur peut être fatale, là où le jeu à 3 ou à 4 est bien plus chaotique et décomplexé.

Privilégiez donc le jeu à 3 ou à 4 pour les plus jeunes Marmots.

L’Avis de Plateau Marmots

« Cheese Rescue » est un très bon cru dans cette gamme Djeco, qui a parfois tendance à y recycler les grands classiques (Bataille, 7 familles, Petit Bac, Uno, Memory…) jusqu’à plus soif.

Rien de tel ici : « Cheese Rescue » est un jeu original aux mécaniques épurées et addictives et au visuel soigné.

On y jouera en duel avec les Marmots les plus âgés mais aussi entre adultes parce qu’en plus d’être un très bon jeu « enfant », « Cheese Rescue » est un très bon jeu tout court.

Avec les Marmots les plus jeunes, par contre, privilégiez le jeu à 3 ou 4 joueurs, moins stratégique et du même coup moins punitif.

Que vous soyez addict au fromage ou allergique au lactose, fondez pour « Cheese Rescue » et jouez-y sans Comté !!!

On aime :

  • La mécanique simple et élégante
  • Les illustrations simples et élégantes
  • La réaction en chaîne de fin de partie

On aime moins :

  • Une prise en main difficile pour les plus jeunes.

Vos Marmots aimeront si :

  • Ils aiment les petits jeux stratégiques et innovants

Où le trouver :

Fiche du jeu :

  • Un jeu d’Eric Plotton et David Papput
  • Illustré par Philip Giordano
  • Edité par Djeco
  • Pour 2 à 4 joueurs
  • De 7 ans et plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.