Test – Le voyage du petit Prince – Escape Kit

Ah, le Petit Prince ! Que voilà une bouleversante histoire qui aura marqué des générations de petits (et de grands !) lecteurs. J’avoue que je suis toujours hypé à l’idée de vivre des aventures dans le monde du Petit Prince tant cet univers est propice aux jeux. Après tout, Le Petit prince est en questionnement devant le monde des adultes, et jouer avec nos enfants est le meilleur moyen de parler le même langage qu’eux. C’est donc avec enthousiasme que nous avons accepté la proposition du site Escape Kit de nous essayer à l’une de leurs aventures Escape Game sur ce thème. Et il faut dire ce qui est, les Escape Games pour enfants ne sont pas légion, surtout pour un âge aussi jeune. Donc quand nous avons découvert qu’Escape Kit avait mis en place un scénario dédié aux enfants de 3 à 6 ans, nous sommes partis à la découverte du monde du Petit Prince, de son renard et de sa rose pour une folle virée de planète en planète. Le voyage, hélas, fut de courte durée.

Escape-Kit ?

Escape Kit est un concept qui veut populariser l’Escape Game en Print and play en proposant des scénarios prêts à jouer pour tous les âges, de 3 ans à l’âge adulte. Tout ce dont vous aurez besoin, c’est une imprimante, une bonne paire de ciseaux et une tribu de petits aventuriers. Chez nous, c’est un concept qu’on adore, et on apprécie toujours les jeux qui nous permettent de faire des chasses au trésor dans le jardin et de résoudre de gentilles énigmes, en lâchant les marmots à l’aventure.

Ici, le thème est clairement porteur (et la vidéo de présentation est particulièrement bien foutue) : nous allons partir dans l’univers du Petit Prince pour l’aider à retrouver sa planète et sa rose bien aimée.

 

Dis, imprime-moi un mouton !

Premier bon point : le site est clair et bien organisé. On retrouve rapidement ce qu’on y cherche, et le téléchargement est plutôt clair. Le jeu est proposé sous la forme d’un fichier qui contient tous les pdfs d’impression nécessaires et pas mal de ressources annexes pour l’ambiance. Parmi les choses à imprimer, on répère assez rapidement le livret parental qui permet de mener l’aventure, et les différentes planches qui la composent. Certaines parties sont à imprimer en recto simple, d’autres en recto verso, mais globalement pas de souci pour mettre l’aventure en ordre, même s’il faudra consacrer pas mal de temps en préparatifs divers pour pouvoir se lancer à l’aventure.

Une accessibilité à revoir

Un premier bémol survient, en tant que parent, lorsque l’on commence à préparer l’aventure. Le livret déjà, est assez mal fichu, avec une police en imitation manuscrite vraiment pénible à lire et qui n’est pas avare en fautes d’orthographe. Rien d’insurmontable, mais certaines incohérences de mise en place sautent rapidement aux yeux. Le second truc vraiment pénible est la découpe des éléments de jeu. Il y en a BEAUCOUP, tout en arrondis, et le travail préparatoire est aussi laborieux que pénible. On découpe des formes et des planètes en espérant que nos enfants s’amuseront sur le jeu autant qu’on souffre à leur préparer : le triomphe de l’espoir sur l’expérience.

Il aurait vraiment été tellement plus agréable de créer des cadres en pointillés (quitte à sacrifier une page d’impression de plus) autour des éléments à découper afin de ne pas se taper tous ces méandres interminables. Mais bon. Le Petit Prince vous dirait que les adultes peuvent faire des efforts pour les enfants de temps en temps, et donc vous vous astreignez à la tâche en évitant de trop bougonner.

Une fois que vous aurez fini vos devoirs, vous pourrez appeler vos enfants à l’aventure…

Imagine une planète, une vraiment très chouette

Cette aventure, justement, tient plus de l’activité accompagnée que de l’Escape Game. C’est certes évident puisque l’on s’adresse ici à de très jeunes enfants, mais il faut que ce soit clair pour tout le monde. Pas de code à trouver in extremis pour sauver le monde en moins de 60 minutes, mais un voyage tendre et poétique au travers de petites activités tranquilles.

Ce voyage passe par quatre activités qui sont plutôt intelligemment connectées à l’histoire du Petit Prince. Bon, soyons clairs, ça nous touchera plus en tant que parent que ça n’impressionnera votre fille de 3 ans et demi, mais on peut reconnaître un véritable effort d’intégration de ce point de vue. Pour naviguer entre ces quatre activités, le jeu vous invite à procéder en mode « Chasse au trésor », avec des devinettes simples (et fournies) pour localiser les éléments de jeu. C’est simple mais toujours très efficace et je vous conseille vraiment de vous plier à l’exercice.

Quatre activités pour une planète

L’ensemble du jeu tient en quatre chapitres d’aventures, c’est-à-dire quatre activités pour que vos marmots puissent découvrir les joies de l’escape game à leur petit niveau. Et on ne va pas se mentir, le niveau ludique est très bas. Comprenez par là que si les activités sont plaisantes en soi, il ne s’agit pas de « jeu » à proprement parler mais plutôt de ce que l’on pourrait qualifier de « matinée thématique en moyenne section ».

On ne va pas trop spoiler, mais la première activité vous invite essentiellement à une session d’observation / imagination, le seconde est une session de yoga, la troisième (la plus ludique) est un petit jeu de puzzle / association, et la quatrième une session coloriage / collage. J’espère que vous ne vous imaginiez pas en plein Unlock ou Exit, parce que vous allez être déçus.

Plus concrètement et dans le désordre, les enfants vont devoir imaginer des formes, reconstituer des planètes et reconnaître leur habitant, effectuer des poses de yoga et s’improviser redécorateurs de la planète petitprincière. Une petite demie-heure de jeu plaisante, en somme, mais on ne va pas dire que l’enthousiasme délirant est au rendez-vous.

On ne tirera également pas grand-chose du livret niveau ambiance, même s’il est truffé de citations du roman, surtout quand il s’amuse à perdre le lecteur en route. Un exemple au hasard : le livret vous demande, pour une activité, de mettre deux morceaux de papier l’un sur l’autre pour voir en transparence. L’idée est chouette, mais la seconde feuille de cette activité est rangée dans le dossier des  « impressions facultatives » (avec les diplômes et éléments d’ambiance) et non dans les PDF « à imprimer ». Évidemment vous ne l’aviez pas imprimée, évidemment il faut refaire un stage de découpe à rallonge, évidemment cela fout totalement en l’air le rythme de la partie.

Bref, c’est flou, peu abouti et cela donne surtout une impression de produit vite monté, mal finalisé et sans réelle vision ludique à la base, ce qui est un peu dommage quand on s’attendait à… jouer. Pour autant, attention, les enfants passent un bon moment, c’est certain, mais on ne va pas appeler cela « jeu ».

Un voyage loin d’être gratuit…

Le plus dérangeant, finalement, avec cet Escape-Kit, c’est son positionnement de prix. Parce qu’après tout, faire des coloriages et du yoga dans l’univers du petit prince, pourquoi pas. Mais pour avoir le droit d’imprimer vos 12 feuilles et de passer 45 minutes à les découper, vous aurez tout de même déboursé la modique somme de 20 euros. Si on met cette somme en rapport avec d’autres jeux du même type (Escape Quest Kids, par exemple, vendu moins de 6 euros – et déjà imprimé, lui), la différence est violente. 20 euros, c’est le prix de Find The Code de Haba, un titre bien plus ludique et qui vous permet tout de même d’avoir une belle aventure avec une valisette en métal (non imprimée). Bref, un prix vraiment trop élevé au vu du contenu, et qui conditionne un peu la déception parentale une fois la partie achevée.

Ce positionnement prix aurait-peut-être pu être justifié par une finition plus aboutie ou par une réflexion mieux menée sur l’aspect ludique du titre. Ici il n’y a ni énigme ni travail de réflexion à faire. L’ambiance est portée par les parents et quelques visuels… et si le site nous annonce avec fierté que “Nous avons créé pour vous une playlist YouTube pour vraiment transformer votre salon en véritable voyage dans l’univers du Petit Prince.” on découvre avec navritude que le lien mène vers… la bande originale du film Le Petit Prince sur la page du compositeur. Merci mais j’aurais eu l’idée tout seul, et composer une jolie playlist sur une chaîne Escape-Kit aurait été tellement plus classe. Où est l’effort ?

L’avis de Plateau Marmots

Si l’on ne peut que se réjouir de faire une virée avec les tout petits dans le monde du Petit prince, le voyage ludique est de courte durée et on s’amusera surtout de voir nos marmots faire du yoga et du coloriage. Un peu juste pour un PDF à imprimer vendu 20 euros, sans qu’aucun contenu ne le justifie vraiment. L’ensemble manque clairement d’envergure, d’aboutissement et, disons-le, de travail. Le livret d’accompagnement est complètement à revoir tant il manque de lisibilité et les activités n’ont d’original que l’habillage. Il y avait vraiment un travail à faire sur l’œuvre de Saintex, même avec des tout petits, et la 3e activité touche même du doigt un concept d’exploration de l’univers du Petit prince plutôt intéressant. Mais le reste est franchement superficiel, et surtout beaucoup trop cher. Dommage ! Peut-être que les autres Escape-Kits ont plus d’ambition et surtout davantage de finition. Ce serait logique vu qu’ils s’adressent à des publics plus âgés d’enfants et adultes. Mais on attendra de voir…

On aime

  • Une thématique respectée
  • L’univers du Petit prince, toujours aussi porteur
  • Des activités “détente” assez sympatoches
  • Les petits diplômes à imprimer et distribuer en fin de partie

On aime moins

  • Très (trop) cher au vu du contenu
  • Du yoga, du coloriage, de l’observation… est-ce du jeu ?
  • Un kit davantage axé “loisirs créatifs” que virée ludique
  • Livret d’accompagnement peu lisible et brouillon
  • Vraiment pénible à découper

Le trouver :

Sur le site Escape Kit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.