Test – Forest

– Oh regarde, des grenouilles !
– Oui, bah on est en forêt, c’est normal…
– Et là, des hiboux !!
– On est dans une forêt, j’te dis.
– Et ça, c’est pas une fée ?
– Euh… Hein ? Ah oui…
– T’avoueras que c’est pas banal…
– Oui, oui… Bon… C’est pas Blairwitch non plus, hein !
– Non, mais c’est quand même bizarre !
– Manque plus que des Papas Noëls et ce sera complet…
– Ah ben puisque tu en parles…
– Mais on est où ici !!!!????
– Ho ho ho !

 Plateau Marmots chez les Hélvètes

Chez Plateau Marmots, nous sommes devenus très friands des jeux signés Helvetiq, l’éditeur Suisse distribué en France par PMWD. Nous avions beaucoup apprécié Bandido, Team Up et Kariba, et c’est aujourd’hui au tour de Forest de passer à la moulinette de nos tests implacables.

Alors ? Cette promenade dans les bois sera-t-elle à la hauteur de ses illustres compagnons de jeu ? Pour le savoir, prenez un livre de contes et venez donc vous perdre avec nous au milieu d’une forêt sans nulle autre pareille.

Forest est un jeu de cartes pour 2 à 5 joueurs signé Leo Colovini (Cartagena, Intrigues à Venise…) et Fabio Visintin. Il est illustré par Sarah Bourquin et Florian Bellon. Édité par Helevtiq, il est sorti en 2017.

Une forêt vraiment jolie…

Comme Bandido ou Kariba, Forest est un jeu de 60 cartes au format mini, transportable partout, en toute circonstance, même en cas de guerre nucléaire. Vous pourrez y jouer en forêt, évidemment, ce qui ajoutera sans doute du charme aux parties.

À l’ouverture de la petite boîte, on est d’emblée frappé par le design des cartes, absolument magnifique. Chaque carte représente un petit morceau de forêt enchantée, peuplée de personnages et créatures fantastiques. Au détour d’un arbre ou d’un feuillage, vous croiserez sept nains, trois petits cochons, Boucle d’or, Barbe Bleue… et un bestiaire bien fourni issu des contes de fées les plus connus.

Mais la forêt est avant tout habitée par des grenouilles, des hiboux, des fées et des Pères Noël en goguette. Éparpillés dans toute la forêt, ils se promènent, volent et virevoltent au milieu des arbres.

En terme de jeu, cela signifie que chaque carte du jeu s’associe les autres, afin créer le dessin continu d’une forêt sans fin, pleine de magie et de couleurs pastels.

La règle du jeu tient en quelques lignes et s’apprend en quelques secondes. Une variante fort intéressante est de plus proposée, pour renouveler l’intérêt des parties. On en fera la description plus bas

Coucou hibou  !

Pour jouer, chaque joueur pioche une main de 3 cartes. Le reste des cartes seront piochées au fil de la partie. Le premier joueur pose alors la carte de son choix, et reconstitue aussitôt sa main. Les joueurs suivants effectueront la même chose, en collant leurs cartes à celle du premier joueur. L’idée c’est de reconstituer une forêt en veillant à ce que l’image reste cohérente (les troncs en bas, le feuillage en haut).

Chaque carte peut contenir un nombre variable de grenouilles, hiboux, fées ou pères Noël. Certaines cartes ne contiennent qu’un seul type d’animal, d’autres en font apparaître plusieurs différents.

Rencontre du 7e type

Au moment où un joueur joue une carte qui contient la septième créature d’un même type, il l’annonce, genre : « Et hop les amis, il y a sept grenouilles dans la forêt ». Il peut alors ramasser toutes les cartes sur lesquelles cette créature est représentée et les placer en tas devant lui. Ce sont désormais ses points de victoire.

Les cartes qui restent en jeu sont alors rassemblées pour former à nouveau une forêt présentable.

La partie se poursuit ainsi jusqu’à ce que la pioche soit vide. On fait alors le décompte du joueur qui aura ramassé le plus de cartes, qui sera déclaré grand vainqueur de la forêt magique et qui aura donc le droit d’aller visiter le placard secret de Barbe Bleue.  

Tous les personnages issus de contes fées présents sur les cartes n’ont d’autre but que de vous déconcentrer, et ne rapportent aucun point. Alors restez focalisés sur les grenouilles, hiboux, fées et papas Noël, sans prêter attention à Blanche neige et sa pomme. Elle ne va pas bien la digérer de toute manière.

Rapide et subtil

Forest est un jeu très simple à apprendre et à jouer, qui accompagne volontiers les marmots dans leur apprentissage de la stratégie. Ils découvriront bien vite, par exemple, qu’il ne vaut mieux ne pas être celui qui place une cinquième créature s’il y a des joueurs après lui. Beaucoup de cartes comportent en effet plusieurs bestioles identiques. Ces cartes-là doivent donc être conservées aussi longtemps que possible pour remporter un pli. Avec un peu de patience, un joueur imprudent finira bien par poser un 5e Papa Noël. Et bim, dans ta cheminée !

Mais la vérité est souvent moins flamboyante : les cartes sont tellement variées que l’on se fait souvent déborder par les grenouilles alors que l’on tentait de collectionner les fées. Il faudra avoir l’oeil partout, tout au long de la partie. 

Il y a aussi ces joueurs inattentifs, qui déposent un septième hibou sans s’en rendre compte et qui vous laisseront rafler la mise juste derrière eux. Forest est avant tout un jeu d’observation, qui demande aux marmots une attention soutenue pour ne pas perdre bêtement des points. Une erreur qu’on évite de commettre deux fois, bien évidemment.

Pour leur défense, les marmots seront souvent perturbés par l’irruption de tous ces personnages familiers des contes de fées en plein milieu du jeu. Particulièrement reconnaissables, ils pourraient servir à un jeu de test de connaissances sur le monde des imaginaires enfantins. Mais leur vraie raison d’être, comme nous le disions, c’est de venir perturber la vision, qui a du coup plus de mal à compter les hiboux cachés dans le feuillage et derrière les troncs. Oui, juste là, derrière Peau d’âne !

On change tout !

Une variante est proposée et modifie la finalité du jeu en demandant aux joueurs de ne SURTOUT PAS poser la septième créature, car celui qui empoche le plus de cartes sera désormais le perdant.

Cela rend le jeu plus tactique, plus stressant, car les joueurs tentent désormais de jouer leurs cartes les plus faibles pour n’offrir aucune ouverture aux adversaires, ce qui est loin d’être aisé. Bref, une petite variante toute simple qui permet clairement de renouveler l’intérêt du jeu, avec laquelle les enfants auront un peu plus de mal… Mais ils y arriveront, n’ayez crainte. À essayer. 

L’avis de Plateau Marmots

Ce n’est pas encore aujourd’hui que l’on prendra Helvetiq en défaut : Forest est une pure merveille avec des marmots de 6 à 10 ans. Très simple à mettre en place et à jouer, il émerveille par son design et son plaisir de jeu immédiat. Facile à transporter, il permet de s’amuser jusqu’à 5 joueurs en toutes circonstances, car il est bien moins gourmand que Bandido en terme de place. Misant sur l’observation et un soupçon de tactique, il permet aux marmots de 6 ans d’enchaîner les parties sans se lasser. Forest est donc un petit trésor de jeu de cartes. Les adultes s’en sortiront souvent un peu mieux que les enfants lors des premières parties, car leur ancestrale fourberie permettra de contrôler un peu mieux ce qu’ils offrent aux adversaires. Mais une fois les marmots de 6 ou 7 ans bien rodés, ils se montreront de redoutables ennemis. Évidemment, si jamais ils remportent trop de victoires, il sera alors possible de proposer d’aller jouer “pour de vrai” en forêt… et de s’éclipser furtivement. Bah quoi ? Cela leur apprendra à respecter leurs aînés à la vue basse.

Pour toutes ces possibilités ludiques et pour son prix très accessible, Forest est donc un jeu que l’on recommande vivement !

On aime

  • Joli ! 
  • Transportable
  • Pas cher
  • Un peu de stratégie
  • Une variante bienvenue

On aime moins

  • Euh… Rien, en fait. 

Fiche Technique

Un jeu de Leo Colovini et Fabio Visintin.
Illustré par Sarah Bourquin et Florian Bellon
Edité par Helvetiq
Distribué par Piatnik / PMWD
Pour 2 à 5 joueurs
A partir de 6 ans
Année de sortie : 2017

Dispo chez Philibert

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.