Test – Poule Mouillée ! (Neuf ou la poule ?)

Terreur dans le poulailler : les renards se font plumer par des croupions croupiers particulièrement volatils. Est-ce que les poules vont faire sauter la banque ?

Sorti en 2017 chez Piatnik, Poule Mouillée ! est un jeu de cartes dont le principe de base rappelle furieusement le blackjack, ce jeu de casino où il faut s’approcher le plus possible du total de 21 sans jamais le dépasser. Alors préparez votre petite monnaie : on va faire un tour dans l’enfer d’étables de jeux.

Poule Mouillée ! : poussin grand cri

Poule Mouillée ! est donc un jeu de cartes qui propose de 2 à 5 joueurs de s’affronter autour du bon vieux principe de la prise de risque et du “Stop ou encore”. Mais si le jeu repose pour beaucoup sur le principe bien connu du blackjack, certaines cartes viennent ici bouleverser les certitudes et donnent envie de prendre des risques, souvent inconsidérés.

Concrètement, le jeu se compose de 60 cartes qui représentent, pour l’essentiel, des poules. Numérotées de 0 à 11, les cartes peuvent être noires ou rouges et sont en outre accompagnées de quelques cartes “renard” qui vont contribuer à bousculer le jeu. Le tout est d’excellente qualité, solide et simple à transporter. Les illustrations sont plutôt sympathiques et agréables à regarder, même si elles sont tout à fait accessoires car seuls les chiffres et la couleur des cartes vont réellement entrer en ligne de compte.

J’ai un full, ma poule !

En début de partie, l’intégralité des cartes est distribuée face cachée entre chaque joueur, qui en fait une pioche qu’il ne pourra jamais consulter, comme pour une bataille fermée. Le vainqueur de la manche sera celui qui se sera débarrassé de l’intégralité de sa pioche avant les autres. Le premier joueur ouvre le jeu en piochant deux cartes du dessus de son paquet et les place face visible sur la table. Les valeurs des cartes sont alors ajoutées, toujours à voix haute, pour que chaque joueur puisse suivre la partie (même les nuls en maths, donc). Cela va donc donner par exemple “dix plus trois, treize”, “treize plus cinq, dix-huit”…

Tous les joueurs suivants vont donc avoir la possibilité de jouer une carte (en piochant là aussi celle du dessus, face cachée) et de l’ajouter à la valeur totale des cartes déjà jouées. Mais ils ont également la possibilité de renoncer à piocher une carte (on les traitera alors de “poule mouillée”) si la valeur totale des cartes en jeu a atteint 11. Dans ce cas, ils devront ravaler leur honte, ramasser toutes les cartes jouées et les placer sous leur paquet.

Si jamais un joueur (inconscient) dépasse par mégarde la sacro-sainte valeur de 21, il devra lui aussi ramasser l’ensemble des cartes jouées, mais également passer leur tour, en guise de punition suprême. Savoir s’arrêter à temps permet en effet de rejouer tout de suite et donc de se débarrasser de deux cartes.

En revanche, lorsqu’un joueur parvient à atteindre le total exact de 21, il défausse l’ensemble des cartes jouées (qui sortent défitinivement de la partie) et enchaîne avec une phase “bonus” où il est seul à jouer jusqu’à ce qu’il décide d’arrêter. Là aussi, c’est un excellent moyen de mettre une grosse pression sur ses adversaires.

La manche s’arrête dès qu’un joueur se débarrasse de sa dernière carte. Les autres jouent alors jusqu’à ce que le pli en cours soit défaussé ou récupéré par l’un des joueurs. Toutes les cartes qui restent en main seront ensuite comptabilisées : celui qui aura le plus petit score à la fin du jeu (en général après 3 ou 5 manches) aura gagné la partie.

Cela vous semble trop simple ? Alors attendez de voir…

Un petit coup de rouge ?

Si le jeu ressemble au blackjack, il s’en écarte néanmoins sur un certain nombre de points. Le plus important, c’est que les cartes de valeurs sont déclinées en cartes rouges et en cartes noires. La couleur de la carte a en effet une importance considérable, car elle modifie totalement le physionomie du pli en cours. La valeur des cartes rouges est en effet à géométrie variable en fonction du total du pli au moment où elle est piochée. Pour aller vite, disons que les cartes rouges sont additionnées au total du pli si ce total ne dépasse pas 21, mais elles sont soustraites du total s’il devait dépasser 21. Vous n’avez rien compris ? C’est normal, j’explique mal. Un exemple va vous aider.

Imaginons que les deux premières cartes piochées soient deux 10 noirs (formant donc un total de 20), et que je décide de piocher encore une carte. Si je tire un 1 rouge, j’atteins le total de 21, la carte est donc additionnée. Mais si je tire un 2 rouge, mon total serait de 22. Mon 2 rouge est donc soustrait du total au lieu d’être additionné. Cela ferait donc 10 + 10 – 2 = 18.

Le joueur qui arrive donc sur une zone dangereuse de pioche (aux alentours de 17) peut donc compter sur sa chance de se rapprocher sans dépasser 21, mais aussi sur une carte rouge qui ne lui ferait finalement aucun mal car elle ferait reculer le total en cours. Voilà qui incite donc fortement à prendre des risques… et à suivre de près le nombre de cartes rouges déjà jouées.

Renard, chenapan

L’autre subtilité, c’est la présence dans le paquet de cartes “Renard” aux effets aussi radicaux que dévastateurs. Les renards sont là pour foutre le bordel dans le poulailler et en général ils le font bien. Chaque carte Renard a donc un effet immédiat sur le toatl du pli en cours, comme le multiplier par deux, le réduire à 0 ou l’amener immédiatement à 20 (ce qui est super pas drôle pour le joueur qui vient derrière).

Bref, il faut s’attendre à tout et n’importe quoi en cours de partie, ce qui est honnêtement frais et réjouissant. Et ça ne manquera pas de donner quelques sueurs froides aux “compteurs de cartes”, qui seront bien en peine de mémoriser ce flux d’additions et de soustractions pour un total toujours incertain.

L’aaaaamouuuuuuuur du Risk

Si Poule Mouillée ! est donc un jeu qui tourne autour de la prise de risque, il faudra néanmoins rapidement convenir que ce risque n’est finalement jamais très grand. En effet, les cartes rouges ou Renard peuvent faire redescendre le total très facilement, ce qui tente le joueur de se risquer à continuer quoi qu’il en coûte. Et puis, soyons honnêtes : la sanction prévue en cas de dépassement du sacro-saint “21” n’est finalement pas très dissuasive car il s’agit au final de la même que pour un renoncement “poule mouillée !”, à deux cartes près. Pourquoi se priver, finalement, quand les bénéfices du “21” sont eux bien réels.

Cette absence de dissusaion nucléaire sur le dépassement du 21 est finalement ce que je regrette le plus sur ce jeu, au demeurant fort agréable. J’aurais aimé me poser vraiment la question de la prise de risque dès l’atteinte d’un total de 16 ou 17, alors qu’en pratique on ne tremble qu’à 19 ou 20. Pour un jeu qui repose totalement sur ce principe (puisqu’on ne choisit jamais ses cartes), il est un peu dommage de constater que la peur de piocher est plutôt légère, que l’on joue avec des enfants ou avec des adultes…

L’avis de Plateau Marmots

Avouons-le, Poule Mouillée est une revisite du blackjack plutôt réussie. Le jeu est dynamique, rythmé et parfois stressant lorsque la peur de dépasser 21 pointe le bout de son nez. Le fun est indéniablement au rendez-vous et donne envie d’enchaîner les parties. Poule Mouillée est également agréable à jouer avec les enfants, même s’il est conseillé de s’assurer qu’ils maîtrisent le calcul mental des additions et soustractions avant de se lancer. En effet, les parties sont rapides et lorsque les cartes s’abattent, ce n’est guère le moment d’hésiter sur des opérations comme 24 – 8, surtout quand elles vous permettent de sauver votre partie. On reprochera certes au jeu de ne pas assez pénaliser le risque inconsidéré, mais cette remarque a tendance à s’estomper d’elle-même devant le rythme endiablé des parties, surtout à partir de 3 joueurs. Poule Mouillée est donc une réussite, qui vous promet de très jolies parties.

Ca fait plaisir

  • Une revisite très réussie du jeu du “21”
  • Amusant, dynamique, stressant
  • On révise ses maths, ce qui ne fait jamais de mal

Ca fait pas plaisir

  • La prise de risque trop récompensée
  • Demande un certain, niveau de calcul mental pour être apprécié

Fiche Technique

Un jeu de David Parlett
Edité par Piatnik
Sorti en 2017
Pour 2 à 5 joueurs
A partir de 7 ans
Durée de partie : 15 mn

Trouver Poule Mouillée ! chez Philibert

Pour aller plus loin

Une pensée sur “Test – Poule Mouillée ! (Neuf ou la poule ?)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.