Test – Sweet Monster

Je ne sais pas vous mais moi le matin quand je me lève mon marmot met un petit moment avant de me reconnaître. Je vous fait un portrait robot: cheveux en bataille, yeux collés, pyjama licorne, chaussettes de foot, bref la classe à Dallas, on me prendrait presque pour Emma Stone. J’ai dit presque…

Bref, je crois que mon marmot me prend pour un un montre parce que chaque fois que j’arrive dans le salon il appel notre chien Scooby et il dit “ouuuuhhhh Samy j’ai peur!” 

Du coup le jour d’Halloween, je n’ai fait aucun effort et je peux vous dire que si j’avais pu aller frapper aux portes, j’aurais récupérer un max de bonbecs et personnes ne m’auraient reconnu. Mais comme on avait pas trop le droit de faire ça cette année, ben on s’est déguisé (enfin mon marmot…) et on a joué à Sweet Monster où le but est de récupérer des bonbons en retournant des monstres. Vous trouvez pas que c’était parfait pour notre soirée d’Halloween?  Vous allez me dire que pas tant parce que je vous ai encore rien dit sur le jeu alors je me démaquille, coiffe mes cheveux et je vous en dit plus. Oui je vais garder le pyjama licorne et les chaussettes de foot, je suis bien comme ça pour écrire…

Sweet Monster est un jeu de Guillaume Desportes, illustré par Philip Giordano (Animouv), pour 2 à 5 mangeurs de bonbons, à partir de 4 monstrueuses années, pour des parties de 15 minutes environ, édité chez Djeco.

Des changements important à souligner avant de commencer…

On a souvent dit dans nos tests de Djeco que le nom de l’auteur et de l’illustrateur était trop caché. Et depuis peu, les dernières sorties arborent fièrement ces noms juste en dessous du titre du jeu et ça à la rédac, ça nous rend heureux.

Petite nouveauté sur ces…nouveautés, moins de plastique!! A la place du cello qui entoure la boîte de jeu, vous trouverez deux morceaux d’adhésif qui ferment la boîte et dedans, les cartes n’étaient pas emballés. Et ça,  on adore aussi et on trouvait important de le souligner!

On vous donne cependant un petit conseil, ne cherchez pas à décoller l’adhésif pour ouvrir la boîte, ça laisse un truc collant, on vous conseil  plutôt de le couper.

Et pour finir, une tranche d’âge qui ressemble (enfin) à toutes les autres puisqu’elle va jusqu’à 99 ans!!

Maintenant que le point boîte de jeu est fait, parlons du jeu, on va aller chercher des bonbons (et promis après tout le monde se lave les dents).

 Des bonbons ou on un sort!!

Petite phrase apparu dans les années 2000 en France pour fêter Halloween, une fête Américaine qui a mis quelques années à se développer en France. Si vous cherchez une personne pour donner des cours d’Histoire, merci de ne pas me contacter.

 

Dans Sweet Monster, votre objectif est d’être le premier joueur à gagner cinq jetons friandises. Dans votre boîte vous trouverez 12 tuiles carrées avec au recto des monstres et au verso des  friandises ou un poisson pourri, 21 jetons friandises (ça c’est ce que vous devez gagner) et 2 dés.

 

 

L’installation est aussi simple que le contenu de la boîte, vous allez déposer toutes les tuiles carrées au centre de la table face monstre visible et les jetons friandises à côté. Le plus jeune joueur (donc moi évidemment) prend les dés dans la main. Vous êtes prêt à jouer!

Sweet Sweet Fanta Diallo Ouh ouh…

Oula, je m’égare mais j’espère vous avoir mis cette douce chansonnette  dans la tête.

On en était donc au moment où votre marmot a les dés dans la main et s’apprête à les lancer. Les dés sont gros ce qui est parfait pour les mains des marmots de 4 ans mais certains auront peut-être un peu de mal à lancer les deux en même temps. Pas de panique, n’allez pas chez kiloutou acheter des mains à votre marmot, proposez lui plutôt de lancer les dés l’un après l’autre.

Vous avez un dé faces monstres qui correspond aux monstres représentés sur les tuiles carrées et un dé faces friandises qui correspond aux friandises représentées sur les tuiles carrées. Tuiles qui, je vous le rappelle, sont disposées au centre de la table.

             

Une fois les dés lancés, votre marmot doit retourner la tuile sur laquelle il y a le même monstre que sur le dé MAIS il doit également trouver sur le verso la friandise identique à celle du dé friandise. Il doit faire un choix puisque chaque monstre est représenté en 4 exemplaires.

Si à ce moment précis vous vous demandez si il faut être le plus rapide à retourner la bonne tuile, la réponse est non. Les joueurs  ne jouent pas simultanément ce qui permet à votre marmot de ne pas se mettre de pression. Et ça, à 4 ans, ça peut aider.

Une fois que vous avez retourné la tuile, deux solutions s’offrent à vous:

  • vous avez retourné la bonne tuile, bravo vous gagnez un jeton friandise
  • vous n’avez  pas retourné la bonne tuile, rien ne se passe

 

Lorsque ces deux solutions vous arrivent, vous devez laisser la tuile sur sa nouvelle face. Vous allez donc avoir des faces friandises visibles et des faces monstres. Il faudra alors adapter la lecture de dés aux nouvelles tuiles. Ce qui veut dire qu’il faudra soit associer le dé monstre à la tuile monstre et retrouver lequel à la bonne friandise sur son verso ou associer le dé friandise à la tuile friandise et retrouver laquelle à le bon monstre sur son verso.

 

Et la vous vous dites, Soffy tu nous a parlé d’un poisson pourri au début. Il est où le poisson il est oùùùùù.

Très bien je vois que vous êtes attentif, tout ça pour me voler une poignée de M&M’s à la fin de la partie.

Mais revenons en au poisson pourri. Les monstres n’aiment pas ça le poisson pourri. D’ailleurs qui aime le poisson pourri? Bref, tout ça pour dire que le poisson pourri se trouve sur le verso de 3 tuiles (une de chaque sorte de monstre).

Si vous tombez malencontreusement sur un poisson pourri, vous perdez immédiatement un jeton friandise, vous remettez la tuile face monstre visible et vous pouvez échanger 2 tuiles de place.

Et là vous comprenez qu’il va falloir faire preuve de mémoire car les tuiles ne vont pas arrêter de tourner, retourner, changer de place.

Le premier joueur qui obtient 5 jetons friandises remportent la partie.

L’avis de Plateau Marmots

Eh bien je crois que cela faisait longtemps que je n’avais pas dit “wow” en jouant à un jeu de mémoire pour les 4 ans chez Djeco.

Déjà, le thème des monstres nous change des animaux de la ferme, du zoo, domestiques, … du vue, vue et revue.  Les monstres ont en plus une tête sympathique et souriante ce qui permet de dédramatiser la peur du monstre de nos marmots, si il y a peur du monstre. Enfin si ils ne vous en parlent pas, rien ne vous oblige à faire le lien.

Les friandises donnent envie de croquer la tuiles (oui j’ai essayé… un moment d’égarement). Une petite note négative sur le poisson pourri qui aurait pu être un tout petit peu plus ragoûtant mais c’est peut-être mon image à moi du poisson pourri qui est faussée.

Le matériel est d’une qualité de haute voltige, il peut passer dans de nombreuses mains ou bouches, il ne risque rien et ne bougera pas d’un brin.

La mécanique est bien pensé car elle vous oblige a resté concentré sur le jeu pour ne rien manquer des retournement de tuiles ou des changements de place. Et c’est là que j’émettrais un petit bémol. Je pense que commencer dès les première parties  à 4 ans en laissant les tuiles retournée et donc changer le visuel et changer la lecture des dés demande une  petite gymnastique qui peut poser soucis à certains marmots. Je vous conseil donc de remettre les tuiles toujours du côté monstre au début puis de glisser doucement vers la règle expliquée plus haut.

Sweet Monster est un petit jeu que je vous conseil si votre marmot aime les jeux de mémoire. Il change la façon de jouer et de mémoriser les tuiles et en plus le hasard des dés ajoute une petite “pression” au jeu.

On aime:

  • la mécanique des tuiles à retourner et à laisser retournée
  • les monstres souriant qui font même pas peur
  • la qualité du matériel pour des 4 ans

On aime moins:

  • aller chez le dentiste parce qu’on a manger trop de friandises (on vous avez dit d’aller vous brossez les dents!)

Votre marmot aimera si:

  • il aime jouer au jeu de mémoire
  • il aime les monstres et les friandises
  • il aime vous battre au jeu parce qu’en mémoire les parents ont est plutôt mauvais

Pour aller plus loin

 

 

 

 

Fiche technique

Sweet Monster
Un jeu de Guillaume Desportes
Illustré par Philip Giordano
Pour 2 à 5 mangeurs de bonbons
A partir de 4 monstrueuses années
15 minutes environ
Edité chez Djeco

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.