Test – Vitality

Si les slogans publicitaires de la famille « pour bien grandir… » déferlent depuis quelques années sur nos petits écrans, rares sont les recommandations en matière de bien-être psychoémotionnel. Parler de ses sentiments, de ses rapports avec les autres et, surtout, trouver les bons mots pour s’exprimer n’est pas toujours facile. Quelques jeux de société comme Feelings ou Le monstre des couleurs se sont penchés sur la question des émotions et exploitent efficacement ce thème.

Mais l’originalité de Vitality est de considérer l’être humain dans son ensemble et de faire comprendre aux joueurs que chaque aspect de notre vie (physique, alimentaire, intellectuel, relationnel, social…) est important.

Le challenge est donc de taille, car s’il est relativement facile d’expliquer à nos marmots que faire du sport et manger 5 fruits et légumes par jour est meilleur pour la santé que de tartiner du Nutella sur leur pizza quatre fromages, leur faire comprendre que leurs émotions l’influencent également est plus compliqué.

Vitality remplit-il l’objectif de rendre accessible aux plus jeunes un sujet aussi vaste et complexe tout en s’amusant ? C’est ce que nous allons voir…

Vitality est né de la collaboration entre un médecin, Véronique Chabernaud et une auteure d’albums et de jeux pour enfants, Nathalie Dujardin. Il est joliment illustré par Lucie Bouquet et édité par Belugames. Pendant 30 min, 1 à 6 joueurs, à partir de 7 ans, vont coopérer afin de rendre toutes ses couleurs à Tivita, le « héros » du jeu. Les couleurs, en effet, sont le symbole de sa vitalité.

Il était une fois…

En ouvrant la boîte, vous allez faire la connaissance de Tivita, une créature qui appartient au peuple des Vitaliens. Ces derniers ont la particularité d’être psychologiquement et physiquement toujours au top. Oui, mais voilà, que serait un héros s’il n’y avait pas de méchants ? Les Tivonpas, des losers vivant sur une planète polluée et se nourrissant à grand coup de plats industriels, cherchent à voler la vitalité de Tivita.

L’histoire est relativement simpliste, mais elle a pour objectif de parler à tous. Elle permet surtout d’édulcorer le thème qui pourrait sembler rébarbatif de prime abord s’il avait été servi « nature ».

Un réel effort a été apporté aux graphismes, au concept et à la mécanique, rendant l’ensemble cohérent et agréable.

…dans la boîte

Le plateau de jeu présente, en son centre, un Tivita tout pâlot, sur lequel les joueurs vont devoir reconstituer un puzzle de 12 pièces (la version colorée de notre ami).

Dans chaque coin du plateau, des Tivonpas sont à l’affût, attendant le moindre faux pas de votre part pour s’emparer d’une pièce de puzzle.

Apparaissent également 3 emplacements jaunes réservés aux Vitawatts (sorte de joker) que vous pourrez gagner au cours de la partie. Ces tuiles empêcheront les Tivonpas de vous voler les pièces déjà en place sur le plateau.

Le puzzle se divise en 4 couleurs, chacune correspondant à un thème précis:

  • les jambes en rouge pour les questions d’ordre physique (alimentation, forme, activité sportive…)
  • le corps en vert pour les questions d’ordre émotionnel
  • le visage en bleu pour les questions concernant la vitalité intellectuelle (apprentissage, relaxation, mémoire…)
  • les cheveux en violet pour les questions traitant de la vitalité créative et intuitive (épanouissement, paix, inspiration…)

À chaque couleur est associée un paquet de cartes constitué de cartes-quizz, Tivita et Tivonpa, et de cartes surprise.

Toutes les cartes-quizz présentent, sur leur recto, des questions sous forme de QCM et, sur leur verso, la réponse, qui ne pourra être lue qu’en vous munissant de lunettes spéciales.

En outre, chacune de ces cartes possède un QR code qui vous permettra d’obtenir des informations complémentaires sur la question en cours.

Quant aux cartes-surprises, elles contiennent des bonus ou des malus. Elles pourront, par exemple, vous faire gagner ou perdre des Vitawatts.

S’ajoutent à cela:

  • des tuiles pierres précieuses qui « valident » un niveau de puzzle complété. Lorsque vous réussissez à poser les 3 pièces d’une même couleur, vous pourrez placer la pierre précieuse correspondante dessus, les protégeant ainsi des Tivonpas.
  • un dé avec une couleur différente sur chaque face.
  • des cartes Supervita qui seront utilisées à la fin de la partie.

La boîte est donc plutôt bien fournie, avec un matériel de qualité et agréable à manipuler.

La notice est bien faite, avec un « résumé » des règles en préambule suivi des règles détaillées.

À la fin du livret, vous trouverez également des informations supplémentaires sur ce qu’est la vitalité et l’utilisation pédagogique du jeu, essentiellement destinées aux professionnels de l’enfance.

Puzzle pursuit

Une partie se déroule en 3 étapes :

La 1ère étape

Elle consiste à reconstituer les parties rouges, vertes et bleues du puzzle. À son tour de jeu, le joueur lance le dé. Si celui-ci tombe sur une face rouge, verte ou bleue, il pioche la carte-quizz correspondante et lit la question à haute voix. Tous les joueurs réfléchissent à la réponse puis vérifient, grâce aux lunettes-décodeur, s’ils ont juste ou pas. Si la réponse est correcte, ils placent une pièce sur le plateau.

Si la réponse est fausse, soit il ne se passe rien (carte-quizz Tivita) et c’est au tour du joueur suivant, soit ils se font voler une pièce de puzzle par les Tivonpas (carte-quizz Tivonpas) qu’ils peuvent éventuellement contrer en défaussant un Vitawatt.

Les autres faces du dé offrent un joker (le joueur choisit la couleur de la question), un Vitawatt (à placer sur le plateau jusqu’à son utilisation) et une pénalité (une pièce du puzzle est automatiquement placée dans un coin du plateau, chez un Tivonpa).

La seconde étape

Lorsqu’il n’y a plus de pièces rouges, vertes et bleues en réserve, on passe à l’étape 2: les joueurs jouent sans le dé et tentent de compléter la partie violette. Le principe reste le même, on pioche, on lit la question, on répond ensemble, on vérifie et on passe au joueur suivant OU on place une pièce sur un Tivonpa.

La troisième étape

La dernière étape permet aux joueurs de récupérer les pièces volées par les Tivonpas. Pour cela, on pioche une carte de la couleur de la pièce volée et on tente de répondre correctement à la question. Attention, une mauvaise réponse met immédiatement fin à la partie!

Fin de partie

La partie s’arrête dès que le puzzle est complet (bravo, vous avez gagné!) ou si les joueurs ne répondent pas correctement à une question de l’étape 3 (dommage, retentez votre chance!)

Supervita, mine de rien

Si les joueurs ont réussi à compléter le puzzle, ils ont la possibilité de prolonger le plaisir grâce à Supervita, une vitalienne incollable sur les questions de vitalité.

En fonction du nombre de Vitawatts présents sur le plateau, les joueurs piochent des cartes Supervita qui leurs proposent des petites activités.

Il s’agit principalement de s’exprimer et de communiquer sur des sentiments, des qualités, des vécus mais aussi de réaliser des exercices de yoga ou de méditation.

L’avis de Plateau Marmots

Une partie de Vitality vous plongera dans les méandres, parfois obscurs, du corps humain pour vous révéler les secrets d’une vie saine et épanouie. Traiter le sujet sous forme de jeu pour sensibiliser et intéresser les enfants est, il faut l’avouer, un projet assez ambitieux.

Sur le plan ludique, je dirai que Vitality est plutôt réussi. Il y a une histoire, qui peut sembler simpliste, mais qui permet de « visualiser » la notion (très abstraite) de vitalité à travers les pièces de puzzle.

Il y a des malus et des pénalités, symbolisés par les Tivonpas, qui ajoutent un petit coup de pression aux parties.

Il y a l‘aspect coopératif qui me semble plus que judicieux. En effet, la difficulté des questions est très variable, passant de « finger in the nose » à « wouh pinaise! », ce qui pourrait facilement déstabiliser un marmot et le détourner du jeu. Faire équipe, c’est bien, mais j’ajouterai qu‘avec un adulte pour encourager l’enfant à réfléchir et à donner son avis, c’est encore mieux.

Sur le plan apprentissage, Vitality est une véritable mine d’informations. Il constitue un excellent support pour prendre conscience de nous-mêmes et de ce qui nous entoure, pour enrichir ses connaissances et pour dialoguer sur ses émotions et ses ressentis. Mais, une fois de plus, pour que l’expérience soit bénéfique pour les marmots, la présence d’un adulte est essentielle.

Enfin, pour les parents hésitants qui se demandent si ça vaut le coup d’investir ou pas, je répondrai que si les jeux question-réponse, le thème de la santé et la perspective de partager sur des sujets « sérieux » avec vos marmots vous emballent, le tout pour une quarantaine d’euros, alors oui, pourquoi pas.

Maintenant, si vous cherchez un jeu léger et marrant pour animer vos soirées autour d’un Champomy millésimé, passez votre chemin.

Vitality n’est pas forcément le jeu à avoir absolument dans la ludothèque familiale. En revanche, dans celle de l’école, de la mairie ou du centre aéré, oui!

On aime :

  • Un concept vraiment original
  • Des questions traitant de l’individu dans son ensemble (alimentation, activité sportive, émotions, relations sociales…)
  • Intellectuellement et humainement enrichissant
  • Un jeu coopératif qui encourage la discussion
  • Des bonus et des malus qui donnent du relief aux parties

On aime moins :

  • La présence d’un adulte me semble indispensable
  • Il faut aimer les jeux question-réponse
  • La difficulté de certaines questions

Fiche technique:

Auteures: Véronique Chabernaud et Nathalie Dujardin
Illustratrice: Lucie Bouquet
Éditeur: Belugames
Pour 1 à 6 joueurs
À partir de 7 ans
Durée d’une partie: 30 min

Le trouver

Chez Philibert

Pour aller plus loin:

2 pensées sur “Test – Vitality

  • 8 février 2019 à 21 h 17 min
    Permalink

    Merci à Plateau Marmots pour cet article très complet et très juste sur le Vitality. Je vous partage, en tant que co-auteure, mon retour d’expérience auprès de plusieurs centaines d’enfants. La plupart joue entre eux, sans adulte, ou sans adulte dès la 2ème partie, et ils adorent. Il est effectivement très intéressant d’avoir un adulte car cela éduque tout le monde et génère des discussions très stimulantes. Mais les enfants entre eux ont des débats parfois très étonnants de maturité!
    Le jeu a en fait été conçu d’emblée pour être utilisé à la fois en milieu pédagogique, donc avec des adultes, comme vous l’indiquez (d’où le site web ressource dédié) et également comme jeu familial.

    Répondre
  • 12 février 2019 à 10 h 21 min
    Permalink

    Bonjour et merci pour ce bel article sur notre jeu. En tant que co-auteure du Vitality, j’ajouterai que nous avons déjà vu plusieurs fois, sur des salons par exemple, des enfants jouer tout seuls. Oui, oui ! Et vouloir absolument terminer la partie 🙂 En général, d’ailleurs, tous les enfants qui jouent au Vitality vont jusqu’au bout de la partie et souhaitent… refaire une partie !
    Par ailleurs, pour l’utilisation en jeu familial, nous avons de nombreux retours sur le fait que le Vitality provoque des discussions intergénérationnelles passionnantes et animées.
    Signalons enfin que le jeu a été présenté à l’institut National de la Consommation et qu’il a été élu “Coup de coeur” par la commission pédagogique.
    Voilà pour les bonus 🙂
    Merci à vous.
    Nathalie Dujardin

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.