FIJ 2020 – Un pti tour au “OFF”

Chez plateau marmots on est une vraie équipe avec des vrais gens et donc des caractères différents. Ce qui fait que quand on part en mission comme à Cannes on a pas tous le même rythme. On passe nos journées ensembles et après chacun prend sa route. Il y a ceux qui raisonnablement vont se coucher pour être en forme pour les rendez-vous du lendemain et ceux qui vont goûter le sirop de houblon pétillant aux offs.

Quand le mot « off » est au centre de votre prénom c’est comme une obligation de s’y rendre. Du coup, à l’heure du  j’ai soigneusement bordé les membres de la rédac’, glissé les doudous pour éviter les cauchemars, pris mon courage à deux mains… et j’y suis allée.

Les offs, c’est pour les grands ? 

Le “off”, c’est l’endroit où les auteurs de jeux se retrouvent à la nuit tombée pour présenter leurs prototypes. Des salles du palais des Festivals leurs sont réservées, afin qu’ils puissent rencontrer des éditeurs, des auteurs… et surtout des joueurs ! L’idée c’est de présenter les jeux, de “faire tourner” les prototypes et de noter les réactions (et les commentaires) de tous ceux qui découvrent le jeu. Et pour permettre aux auteurs d’entendre les critiques, y’a un bar avec plein, plein de bière. 

De mon côté, j’y suis allée me disant qu’au milieu des allées j’allais trouver du prototypes qui s’adressent plutôt à de grands enfants et bien grosse erreur !!!!! J’ai été très agréablement surprise et je n’ai testé QUE du prototype enfants. Et ça en toute honnêteté ça m’a fait très plaisir et je me suis dit que le jeu enfant commencé à prendre de la place même dans les after de Cannes.

Pappouth écrase les prix !

J’ai commencé à déambuler sans trop savoir où m’asseoir. Il faut savoir que les offs sont de plus en plus prisés et qu’il est rare de trouver une place. Mais par chance j’en trouve une pour un jeu qui m’attire le regard. Le jeu parle de mammouth, on doit être le premier à réaliser un maximum d’objectifs données. Intéressant, on se fait une partie ? Je m’installe donc confortablement et joue avec Flavien qui me présente son jeu aux allures bien sympathiques. Je suis accompagné du joueur inconnu (le cousin du soldat je crois!) et il pose une question très censée comme « pourquoi des mammouth ? » Et je ne peux résister de lui répondre « ben, parce qu’il n’y a plus de pappouth ! ».

[Note du chef : “Sérieux, encore une comme ça et t’es virée.”]

Bref, après un peu d’”humour” nous faisons une partie. Je préfère vous prévenir tout de suite, ce jeu m’a fait tourner la tête et j’y suis même retournée les autres soirs. Ce jeu est dingue ! Vous avez un plateau avec des mammouths de différentes couleurs posés aléatoirement et à chaque tour de jeu, vous déplacez un ou plusieurs mammouth en les faisant glisser. Sauf que sous certains mammouth il y a des cases spéciales dont celle de faire tourner le plateau à 90° ou 180°…autant vous dire que mon repère dans l’espace proche de zéro à été torturé. Je ne peux pas vous en dire plus sur ce sympathique prototype, je vous invite juste à guetter si un jour vous croiser Flavien dans les allées d’un festival, n’hésitez pas à aller le saluer et à tester ces jeux.

Trop mignons, trop Kawai ! 

J’ai aussi eu l’occasion de m’asseoir à deux tables dans la zone protolab. J’y ai rencontré Valérie (Tartenpionne, vous la connaissez peut-être déjà!). Et elle m’a fait découvrir son jeu « Trop mignons, Mon jeu Kawaï » qui va très bientôt sortir chez Gründe mais qui est déjà en pré-vente. Un jeu de cartes aux illustrations parfaites pour les marmots. Le but est simple, vous avez 4 cartes dans vos mains, vous devez en défausser une à chaque tour, certaines vous donne des supers pouvoirs pour vous protéger des attaques de vos adversaires, d’autres pour attaquer vos adversaires, et si vous avez deux fois le même doudou, vous pouvez en placer un devant vous. Pour gagner la partie, vous devez réussir à poser devant vous une carte de chaque doudou.

J’ai également croisé la route de Virginie qui nous a présenté son prototype « Quel bazar ! » où l’objectif est de ranger tous les doudous sur le lit de l’enfant. Mais évidemment, il y a des contraintes de pose imposées par un dé qui vous indique combien de cases le doudous à le droit de toucher pour être placé.

Voilà un tout petit tour d’horizon de ma soirée aux offs, je tiens à remercier Flavien, Virginie et Valérie pour ces moments de jeu et leur implication dans le jeu enfant.

On vous souhaite bonne route et on espère un jour écrire un test de vos jeux.

En attendant le jour se lève, je vais récupérer mon doudou, réveiller le reste de l’équipe… et filer au lit !

Une pensée sur “FIJ 2020 – Un pti tour au “OFF”

  • 7 mars 2020 à 11 h 09 min
    Permalink

    Bonjour.
    Quel plaisir de voir que mes petits mammouths ont plu.
    Peut-être qu’ils plairont aussi à un éditeur…

    En tout cas, merci pour cet article.
    A une prochaine

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.