Pourquoi nous arrêtons (provisoirement !) les tests de jeux

Bonjour à tous,

Depuis quelques jours, j’ai décidé de cesser la publication de nouveaux tests sur Plateau Marmots, et d’explorer de nouveaux types de publications. L’annonce de la fermeture des boutiques m’a en effet amené à considérer l’impact de la publication de nos articles sur le monde du jeu de société pour enfants. Et les enfants, justement, sont une partie majeure de la problématique qui nous occupe aujourd’hui, car il faut “les occuper”.

Publier des tests, c’est vous permettre de découvrir les jeux, et bien souvent de vous donner des arguments pour les acheter ou non. En tant que site Internet, nous avons comme partenaires des boutiques en ligne, ce qui est fort logique. Mais pour autant, nous ne souhaitons pas que ces boutiques en ligne incarnent 100 % du jeu de société en France.

Le paradoxe des liens trackés

Lorsque nous mettons des liens vers nos partenaires en ligne, vous avez le choix, en tant que consommateurs, de les suivre ou non. Pour nous, ces liens sont pratiques : ils nous permettent de récupérer quelques centimes sur vos achats, et donc de financer l’hébergement du site, le financement des envois de colis entre nous, ainsi que l’achat de jeux que les éditeurs ne nous transmettent pas.

Mais pour autant, ces petites rentrées d’argent ne doivent pas nous voiler la face. Si nous publions demain le test d’un jeu incontournable avec des liens vers les boutiques en ligne, vous n’aurez pas d’autre alternative pour les acheter puisque toutes les autres sont fermées. Et, en tant que rédacteur en chef, cela m’incite à revoir mes publications.

Pour deux raisons.

La première, c’est que les boutiques physiques, les bars à jeux et les ludothèques font partie intégrante de notre ADN de joueurs. Tous DOIVENT survivre à la crise qui nous accable. Et il serait irresponsable pour moi de vous proposer des tests sachant qu’ils vont exclusivement profiter à la vente en ligne, gagnant des parts de marché là où les boutiques doivent licencier du personnel.

La seconde, c’est que le virus se diffuse, se propage. Chaque sortie de livraison est un risque pour le livreur, pour le facteur, qui pourrait être considérablement réduit si nous commandions en ligne de manière plus responsable.

Je choisis donc de suspendre la publication des tests des nouveautés jusqu’à la réouverture des boutiques.

Greniers, imprimantes et mécanique quantique

Pour autant, même si nous arrêtons les tests de nouveautés, vous ne manquerez pas de lectures, je vous le garantis. Nous allons sans plus attendre tester bon nombre de print’n play particulièrement prometteurs et déterrer les jeux de notre enfance qui attendaient patiemment la fin du monde pour être redécouverts.

Nous voulions nous intéresser à la création d’une chaîne vidéo ? A une professionnalisation du site ? A de nombreux projets remis sine die ? Que voilà une belle opportunité d’y réfléchir et de nous y atteler.

Ce sera aussi l’occasion de retravailler le site en profondeur, de le préparer aux challenges du second semestre 2020 et de nous montrer tous, frais et dispos, lorsque cette violente pandémie ne sera plus qu’un mauvais souvenir.

Alors que nous farfouillons dans nos greniers et que nos imprimantes crépitent, nous vous souhaitons bien évidemment le meilleur, c’est-à-dire de rester chez vous, et de veiller sur la santé les uns des autres.

A très vite,

Olivier

 

 

2 pensées sur “Pourquoi nous arrêtons (provisoirement !) les tests de jeux

  • 25 mars 2020 à 14 h 25 min
    Permalink

    Chouette initiative. Réfléchie, expliquée, argumentée et pleine de bon sens.
    Encore une raison de continuer à vous lire.
    Bravo pour cette intelligence.

    Répondre
  • 29 mars 2020 à 21 h 14 min
    Permalink

    Bonsoir, je vous félicite, votre message est parfait.
    Bravo !. Beaucoup de sens des responsabilités. “La seconde, c’est que le virus se diffuse, se propage. Chaque sortie de livraison est un risque pour le livreur, pour le facteur..” : tout est dit !. Et personnellement, je me demande pourquoi/comment tout un tas d’habitudes de confort de vie peuvent-elles continuer comme ça tandis que des personnes meurent par centaines et que bien d’autres restent exposer ?!.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.