Sur l’étagère : Même pas mal !

Des chevaliers hardis décident d’organiser un vaste tournoi pour savoir lequel d’entre eux sera le plus valeureux, avant de se rassembler par tribu pour organiser un grand banquet. Même pas mal est un petit jeu de cartes pour enfants de 3 à 6 ans qui peut réunir de 2 à 4 joueurs. Il contient 2 jeux de cartes distincts : un jeu de bataille et un jeu de famille.

Le bon roi Dagobert a convié ses nobles chevaliers à se défier en duel pour récompenser le plus valeureux. Aussitôt chacun s’empare de son arme et s’apprête à combattre, mais le combat semble inégal entre le jeune page armé de son simple poignard et le chevalier Tristan, tout de fer vêtu, et sa longue lance de joute.

Même pas mal est un premier jeu de cartes, composé de 36 cartes sur le thème de la chevalerie. Les illustrations, très réussies, constituent le gros point fort du jeu. Une fois les cartes mises bout à bout, on se retrouve devant une fresque enfantine tout à fait charmante, façon mini tapisserie de Bayeux, avec des chevaliers de plus en plus costauds.

Deux jeux en un !

Le jeu en lui-même se décline en deux modes bien connus : bataille et famille.

Pour la Bataille, ce sont les règles classiques qui s’appliquent : chaque joueur dégaine la carte au sommet de son paquet et compare sa valeur avec celle des adversaires. Pas besoin de savoir compter toutefois, car les cartes peuvent se différencier les unes des autres au moyen de la taille des armes. 

Pour les parents qui seraient anxieux d’imaginer les parties à rallonge qui n’ont de cesse de changer de leader que l’on se rassure : ici les batailles sont plutôt rapides. En effet, le jeu propose des cartes d’une valeur de 1 à 6 points sans joker, et donc des parties assez rythmées. Ouf.

Pour le jeu des familles, il est très classique et demande de connaître les chiffres de 1 à 6. Rien d’insurmontable toutefois : les chiffres sont très lisibles et les couleurs très reconnaissables.

Des épées en mousse

Sur le fond, donc, on ne pourra pas redire grand-chose de ce petit jeu de cartes qui emprunte des voies très balisées (des autoroutes, même) à la sauce chevalerie. En revanche, sur la forme, on ne pourra que découvrir la triste catastrophe. Le jeu est beau, oui. Mais les cartes sont beaucoup trop fines pour être manipulées sereinement par un enfant de 3 ou 4 ans ! Là où Gigamic met un point d’honneur à produire des cartes assez épaisses pour assommer un rhinocéros furieux, les cartes de Même pas mal sont d’un grammage terriblement insuffisant pour l’exercice, comme si l’éditeur avait inscrit la mention « à partir de 3 ans » sans jamais avoir rencontré un enfant de cet âge.

Là, vous allez me dire : « oui mais mon Jean-Clotaire, qui a été propre à 8 mois, et qui a su marcher (sur l’eau) à 12 mois, sait parfaitement prendre soin de ses cartes. » Et je répondrai « d’accord, mais c’est loin d’être le seul souci ».

En effet, les cartes de Même pas mal sont nettement plus grandes que la moyenne (les enfants de 3 ans, c’est bien connu ont de GRANDES mains), et ne glissent pas du tout. Elles « accrochent » quand vous les mélangez, quand vous essayez de les mettre en place par « famille », et sont désagréables à manipuler d’un bout à l’autre de la partie, même avec un jeu neuf.

L’éditeur, pour une raison qui m’échappe encore, a donc décidé de mettre de GRANDES cartes EXTRAFINES là où il aurait de toute évidence dû proposer des petites cartes bien solides. Conclusion : vos enfants de 3 à 6 ans galèrent à tenir leur main, à mettre en forme leur paquet, plient les cartes, les font tomber et passent un temps dramatique à tenter de retourner une carte pour tenter de former une « bataille de 1 » réglementaire. Si la bataille était le jeu le plus palpitant du monde, ces errances manipulatoires passeraient encore, mais en l’état cela rend le tour de jeu encore plus indigeste.

Bref le jeu est beau, et c’est toujours cool d’avoir deux propositions de jeu dans une seule boîte, mais la qualité des cartes est clairement insuffisante pour pouvoir sérieusement être manipulées par des 3-4 ans.

Dommage, car ce petit jeu de bataille et de familles en valait bien un autre. Hop, retour sur l’étagère.

2 pensées sur “Sur l’étagère : Même pas mal !

  • 2 mai 2020 à 9 h 36 min
    Permalink

    Bonjour,

    Nous avons ce jeu mais nous n’avons jamais ressenti ces cartes fines. Nous avons plusieurs jeux de bataille (les cadeaux font parfois doublons) et ils ont tous servis mais pour aucun notre fils ne tenait ses cartes. Nous lui faisions un tas puis le recréions entre fin de partie.
    Dans la même gamme, nous avons préféré même pas peur qui reprend les mêmes cartes de base avec un principe de bataille mais ajoute un combat avec un monstre pour le plus valeureux de chaque bataille. Et on gagne des trésors ! Qui permettent d’améliorer nos équipements et d’aller battre à la fin un dragon. Le thème est plus présent et amène un côté coopératif car nous voulons tous battre les monstres et nous prêtons nos super équipements pour que le plus fort réussisse à l’emporter sur le monstre.

    Répondre
    • 2 mai 2020 à 12 h 08 min
      Permalink

      Bonjour,
      je vous invite à comparer avec les cartes de “Ballons”, “Toutim” ou “Serpentina”, qui sont véritablement faites pour des enfants de 3 ans. Ici nos cartes “accrochent”, sont désagréables à mélanger et à jouer, et leur taille empêche de bien les tenir en main.

      Le test de Même pas peur est en cours et nous sommes atterrés de voir que le jeu… contient quasiment les mêmes cartes. En gros, avec “Même pas peur” on a le contenu intégral de “Même pas mal”. Pourquoi ne pas le signaler ? Pourquoi avoir créé deux packagings distincts alors que le second jeu contient les cartes du premier ??? Certes les illustrations sont différentes, mais en l’occurrence l’éditeur vend deux fois la même chose, et les deux avec une qualité de cartes aussi horrible.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.