Space Cow : les premiers titres

Les vaches de l’espâââââce

Nous vous avions parlé cet été du nouveau label de Space Cowboys, destiné aux jeux de société pour enfants : Space Cow. Ce week-end aux CreaGames, nous avons eu un aperçu des deux premiers jeux de la gamme. Rappelons qu’il s’agit bien sûr de prototypes, qui peuvent encore être modifiés, et qui n’ont pas leur visuel final. Mais en attendant la version définitive, le moins qu’on puisse dire, c’est qu’ils ont l’air vachement bien !

Attrape rêve

On commence avec l’Attrape rêve de Laurent Escoffier et David Franck, jeu destiné aux plus petits dès 4 ans. Chaque joueur est ici muni d’une plaquette représentant un enfant endormi, et tire, à tour de rôle, une carte cauchemar. Tout autour de celle-ci sont disposées 7 cartes doudou, qui permettront de contrer ces vilains rêves. À chacun d’utiliser son sens de l’observation afin de choisir le meilleur doudou qui recouvrira parfaitement le vilain cauchemar. Détail important : plus le doudou est petit, plus il rapporte d’étoiles. Et chaque étoile nous rapporte un jeton rêve que l’on pioche dans un petit oreiller. Mais attention, si le doudou ne recouvre pas le cauchemar, vous passez une mauvaise nuit ! Le but final est d’être le premier à compléter sa plaquette en la remplissant de jolis rêves.

Estimer les formes n’est pas si évident que l’on pense de prime abord, et les enfants qui jouent la prudence avec les gros nounours au début réalisent vite qu’ils devront prendre des risques pour compléter leur planche à temps.

Miam Miam

Deuxième jeu aperçu : Miam-miam, de Laurent Escoffier. Vous voilà sur l’île de Miam, où les animaux vivaient paisiblement avant qu’un ogre décide de s’y installer. Ce dernier a dévoré toute la nourriture disponible, laissant les autres animaux en détresse. C’est à ce moment que vous intervenez en incarnant une escadrille de pélicans volant à leur secours ! Il vous faudra larguer de la nourriture sur l’île afin que les animaux reprennent des forces et s’enfuient. Mais attention à la météo capricieuse : un gros nuage vous empêchera de viser correctement…

Dans ce jeu coopératif au scénario un brin loufoque, on s’immerge tout de suite dans l’histoire, et on n’a qu’une seule hâte : incarner le pélican pour gaver les animaux en détresse. Concrètement, un lancer de dé nous indique les contraintes pour le tour de jeu (possibilité de communiquer à l’oral avec les autres pélicans, interdiction de parler, pénalité : nourriture donnée à l’ogre, etc.). Puis il faudra placer un nuage devant ses yeux pour jouer à l’aveugle, et sélectionner des grains de nourriture (pions vert et rouge) avant de prendre son envol, et de les larguer. Le but est bien sûr de faire tomber la nourriture dans la gueule des animaux présents. Mais attention : chaque animal a des chiffres et des couleurs indiquant ce dont il a besoin. En fonction du degré de difficulté indiqué par le dé, on sera un pélican prudent, en visant la gueule grande ouverte du lion, ou on tentera un gavage de lapin, bien plus délicat, aidé par ses coéquipiers. Attention, toute nourriture tombant à côté sera récupérée par l’ogre… Si celui-ci a la bouche pleine avant que vous ayez pu nourrir toute la faune de l’île, vous aurez perdu.

Ce rapide tour de pré est terminé. Il vous faudra patienter encore quelques mois avant de meugler de joie devant ces jeux, qui devraient sortir au printemps 2019.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.