Jeux de société pour cours de récré

Et voilà, on arrive tout doucement aux derniers jours des vacances. Le dernier week-end sera particulier : les marmots ont souvent déjà la tête dans la rentrée, que ce soit pour l’enthousiasme de retrouver leurs copains ou l’angoisse de retrouver Pythagore. Ou l’inverse, d’ailleurs. Quant aux parents, ils font la course aux fournitures et rêvent déjà aux prochaines vacances.

Pour mon modeste cas [36 15 mylife : on], c’est une rentrée forcément spéciale car c’est… la première. Mon petit bout de chou de 3 ans va s’asseoir sur les bancs de l’école pour la première fois, ce qui me rend honnêtement tout chose. Je sais, je sais, on y passe tous, ça va être formidable, la maîtresse, les copains, les jeux, la cantoche, les sorties, les poux, les heures du colle, le jeu du foulard, les drogues dures : du bonheur en boîte du premier au dernier jour. Mais oui, je sais, j’en rajoute. Et surtout, si vous vous connectez sur Plateau marmots, c’est que vous avez déjà probablement vécu ce moment. Donc oui je vous autorise à pouffer. Oui oui allez- y, ça vous fera du bien.

Aussi pour atténuer un peu mon besoin urgent de me taillader les veines avec des photos de mon fils quand il était bébé très léger spleen, j’ai préparé un petit dossier sur des jeux que vos marmots seront heureux de pouvoir sortir à la récré.

Mesdames et messieurs les professeurs des écoles, sifflez les premiers !

T’ar ta gueule à la récré…

Un bon jeu de récré, kézako ? Un jeu de récré, c’est un jeu qui doit répondre à de multiples critères de praticité et de fun. Le jeu doit être facile à sortir, prendre peu de place et être capable de générer un amusement immédiat. Un peu comme une arme à feu, en gros.

Voyons cela en détail :

Facilité de transport

Puisque les enfants trimballent 14 kilos de livres et de cahiers sur le dos, inutile de leur coller un échiquier en plomb dans le sac. Ce sera rigolo de les voir tomber sur le chemin de l’école, certes, mais une fois hors de vue le plaisir sera passé. Optez donc pour des petits jeux de cartes, ou des mini-jeux de société, avec peu de pions.

10 minutes chrono

Même si elle est de durée variable, la récréation n’est jamais très longue. Donc sortez des jeux qui vous permettront grosso modo de plier en moins une partie en 10 minutes, mise en place et rangement compris.

Solidité à toute épreuve

Le jeu va probablement passer de main en main auprès d’une trentaine de marmots aux doigts couverts de Nutella. Inutile, donc, d’avoir l’ambition de le récupérer intact. Le jeu devra être solide, capable d’être joué à même le bitume, et tenir le coup même avec quelques éléments en moins, perdus au hasard des manipulations.

Mise en place et rangements instantanés

Votre jeu de cour de récré soit également être capable de se déployer très rapidement (oubliez l’idée de lancer une partie d’Horreur à Arkham en maternelle, par exemple) et d’être rangé aussi vite, en cas de fin prématurée de la récré. Une bagarre générale est si vite arrivée…

Braver l’interdit

Beaucoup d’écoles interdisent le jeu de société dans la cour de récré. Le jeu devra donc pouvoir s’attirer la sympathie du corps enseignant pour le cas (hélas probable) où ce dernier se verrait obligé d’intervenir en cours de partie. En cas de souci, vos marmots auront plus de chances de récupérer leur exemplaire de “Défis Nature” que leur jeu de cartes “Dragonball Z”. Si le jeu est jugé suffisamment intéressant, il pourra même être proposé d’être joué en classe, pour quelques parties, ce qui sera toujours plus rigolo que de se souvenir du nom de la capitale de la Syldavie.

Jouable à plusieurs

Sachant qu’une cour de récré doit contenir facilement une petite centaine de marmots déchaînés, sortir un jeu solo n’est pas toujours la meilleure idée. Privilégiez les jeux  qui peuvent agglomérer le maximum de joueurs : ce sera toujours plus amusant de participer que de regarder les autres jouer.


Quels jeux, alors ?

Pour cette petite sélection, j’ai essayé de me focaliser sur des jeux pas forcément trop connus. Vous dire que vos marmots peuvent jouer à Dobble, Défis Nature, Pokemon ou Timeline à la récré n’aurait pas grand sens : ils le font déjà depuis des années.

Mais c’est une sélection très très subjective…. Inutile donc de râler si votre jeu favori ne se trouve pas dans la liste, c’est qu’il a probablement déjà obtenu tout le succès qu’il mérite… Et sinon, envoyez-nous en un exemplaire que l’on puisse le tester.

Cela étant dit, voici notre petite sélection de jeux de récré pour cette rentrée 2018

Pour les petits marmots (3 – 4 ans)

Serpentina

Les joueurs doivent reconstituer des serpents de couleur en jouant des cartes bicolores qui peuvent représenter une tête, une queue ou un tronçon de la bestiole. Chaque partie du corps doit bien évidemment être relié à une autre par la même couleur. Celui qui parvient à compléter les serpents les plus longs remporte la partie.

Pourquoi on l’aime :

Les cartes sont épaisses et indestructibles. Des marmots peuvent les manipuler toute la journée sans les massacrer, ce qui est clairement un gage de qualité. Et c’est, bien évidemment, un excellent moyen de s’approprier les couleurs.

  • Édité par Gigamic
  • 2 à 5 joueurs
  • A partir de 4 ans (voire 3 ans)
  • Lire notre test
Premières énigmes

Pour changer un peu des Défis Nature, Bioviva a relooké et développé sa gamme des jeux d’énigmes. Le principe est toujours le même : faire deviner quelque chose aux autres joueurs en leur donnant des indices successifs. Pour les tout petits, des énigmes en 3 images, sans besoin d’un “grand” pour donner la réponse, et un mini plateau de jeu (tout à fait dispensable dans la cour de récré).

Pourquoi on l’aime :

Les premières énigmes sont normalement calibrées pour qu’un adulte gère la partie, mais à l’usage on se rend compte que les petits adorent faire deviner aux autres, et le cache fourni avec le jeu permet de dévoiler les indices progressivement. C’est bien vu et très agréable à jouer.

  • Edité par Bioviva !
  • 1 à 6 joueurs
  • A partir de 3 ans
  • Lire le test

Kang-A-Roo 

Kang-a-Roo est un classique du jeu de cartes, signé Reiner Knizia. Chaque joueur pioche une main de cartes de couleur. A son tour, il joue une carte lui permettant de prendre une figurine kangourou de la même couleur. Si le kangourou a déjà été pris par un autre joueur, c’est à lui que vous le prendrez. Mais si ce joueur a en main une carte de cette même couleur, il peut alors défendre son kangourou et le conserver. A moins que vous ne contre-attaquiez avec une carte de la même couleur, évidemment. Lorsque toutes les cartes auront été jouées, le joueur qui possède le plus de kangourous remporte la manche.

Pourquoi on l’aime :

Ce petit jeu de cartes a beaucoup de choses pour séduire : un système de jeu carré, simple et intuitif, des cartes colorées et des figurines réussies. Pour moi, Kang-A-Roo est un jeu qui agglomère aussi bien les enfants que les adultes dans un mélange de bluff et de stratégie, très facilement accessible. Les profs risquent bien de se mêler à la partie…

  • Edité par Piatnik
  • 3 à 6 joueurs
  • A partir de 4 ans
  • Lire le test

Zouk Abracadanimaux

Zouk la petite sorcière est un peu gaffeuse et se plante souvent dans ses formules magiques. Il va donc falloir faire preuve de mémoire et l’aider à trouver la bonne formule pour créer des animaux rigolos, comme le Lapingouin !

Pourquoi on l’aime : Les marmots jouent toujours au mémory. C’est là qu’ils affûtent leur mémoire d’ordinateurs pour mieux vous ridiculiser ensuite. Alors quitte à les faire jouer à un jeu de mémoire, autant en trouver un un peu original. Dans Abracadanimaux, il ne s’agit pas de constituer des paires, mais de retrouver les deux moitiés d’une formule magique. Les tuiles restent en place, car elles serviront tout au long de la partie. Ca change, c’est joli, solide, et très agréable à jouer.

  • Edité par Bayard Jeux
  • Pour 1 à 4 joueurs
  • A partir de 4 ans
  • Lire le test

Ballons

Un premier petit jeu de cartes facile à sortir dans lequel les joueurs doivent perdre ou gagner des ballons en fonction de la pioche. Les règles s’apprennent en 10 secondes et permettent de jouer jusqu’à 6. Un excellent premier jeu de cartes.

Pourquoi on l’aime :

Comme pour Serpentina, les cartes de Ballons sont très épaisses en solides, ce qui en rend la manipulation très aisée pour des petites mains. Là aussi, le jeu permet un apprentissage des couleurs. Ballons est un excellent jeu pour apprendre à manipuler les cartes et le système de la pioche.

  • Edité par Gigamic
  • Pour 2 à 6  joueurs
  • A partir de 3 ans
  • Le trouver

Le verger : Le jeu de cartes

Très proche de son modèle jeu de plateau, le verger invite les joueurs à cueillir les fruits du verger avant qu’un corbeau gourmand n’ait le temps de se goinfrer à leur place. Jouable en solo et jusqu’à 6 joueurs, c’est un véritable tout-terrain du jeu de cartes coopératif.

Pourquoi on l’aime :

Ah ce verger ! On en aura bouffé des pommes, au fil des versions et des parties ! Et voilà pourtant que je vous invite encore à y jouer. Pourquoi ? Tout simplement parce que c’est un incontournable du jeu coopératif, et que cette version ultra transportable donnera sans doute envie de découvrir d’autres jeux, plus ambitieux, qui reposent sur le même principe.

  • Édité par Haba
  • Pour 1 à 6 joueurs
  • A partir de 3 ans
  • Le trouver

Let’s Play Choco

Let’s Play Choco est un petit jeu de mémoire tout terrain qui permet d’aligner quelques parties rigolotes en une poignée de minutes. Le jeu se compose de bouchées en chocolat en plastique, sous lesquelles se dissimule un symbole : cerise, cacahuète ou fourmi. A votre tour de jeu, vous lancez le dé, dont le résultat peut être soit cacahuète, soit cerise. Si vous retournez un chocolat avec le symbole obtenu au dé, vous le gagnez, sinon vous le montrez aux autre et vous le reposez. Celui qui emporte le plus de chocolats gagne la partie. Mais attention au chocolat-fourmi, qui vous fait perdre un chocolat à chaque fois que vous le retournez.

Pourquoi on l’aime :

Rapide, simple et efficace, Let’s Play Choco permet des parties très amusantes sur une surface très réduite et sans perdre le dé, car il est encapsulé dans une coque en plastique. Idéal pour une partie improvisée à même le sol, en attendant l’heure du goûter.

  • Edité par Tactic
  • Pour 2 à 4 joueurs
  • A partir de 3 ans
  • Lire le test

Pyramide d’animaux Super Mini

Si la plupart des marmots ont entendu parler de la Pyramide d’Animaux d’Haba, tous ne savent pas qu’il existe une version compacte pour jouer à deux. Chaque joueur prend devant lui une série de petits animaux en bois, et placent un crocodile au centre de l’aire de jeu. En fonction du résultat du dé qui est lancé à chaque tour, les joueurs devront faire tenir en équilibre un ou deux animaux sur le crocodile, ou désigner l’animal qui sera placé par l’adversaire. Si l’ensemble s’écroule, le joueur devra ramasser les animaux tombés. Le premier joueur qui place son dernier animal emporte la partie.

Pourquoi on l’aime :

Un petit jeu d’adresse facile à glisser dans le sac et à jouer pour des parties d’une dizaine de minutes. Essayez quand même de trouver un coin un peu calme pour aligner vos pièces 🙂

  • Edité par Haba
  • Pour 2 joueurs
  • A partir de 4 ans
  • Le trouver

Zoobelli

Pour changer des jeux de bataille lambda et souvent interminables, voici Zoobelli, un jeu de cartes tout simple qui rebooste le concept. Les cartes sont ici remplacées par des animaux, et beaucoup d’entre eux disposent de pouvoirs spéciaux. Certaines cartes faibles peuvent ainsi vaincre des cartes fortes, comme la souris et l’éléphant, la mangouste et le serpent, ou le serpent et le lion. Le chien, lui, a pour mission d’écrémer le jeu en sortant définitivement du jeu toute carte qui lui est inférieure. Idéal pour éviter l’effet “petites cartes” qui fait durer inutilement les parties.

Pourquoi on l’aime :

Zoobelli est une excellente relecture du jeu de bataille, qui permet d’accélérer considérablement le rythme des parties. Le concept fonctionne admirablement bien et permet des parties dynamiques et agréables pour tout le monde, adultes compris.

  • Edité par Créa Griff
  • Pour 2 à 4 joueurs
  • A partir de 4 ans
  • Le trouver

Au loup

Les habitants de la forêt cherchent à rentrer chez eux au plus vite, car le loup peut arriver d’un instant à l’autre. Est-ce que les lapins, les biches et autres hiboux parviendront à trouver un abri avant que le loup n’ait achevé sa célèbre chanson ?

Pourquoi on l’aime :

Au loup est un petit jeu de mémoire et de stop ou encore. A chaque fois qu’un joueur trouve un animal correspondant à la maison qu’il doit remplir, il peut décider de continuer à piocher ou de s’arrêter là pour le tour. Car il y a toujours le risque de piocher une carte “loup”, et d’accélérer ainsi une défaite collective. Entre course individuelle et jeu coopératif, Au loup est un sympathique jeu de mémoire dans lequel on prend soin des animaux perdus.

  • Edité par Nathan
  • Pour 1 à 4 joueurs
  • A partir de 4 ans
  • Lire le test

Pour les jeunes marmots (5 – 6 ans)

Face de Bouc

Un petit jeu de mémoire et de rapidité dans lequel il faut nommer arbitrairement des monstres… et se souvenir ensuite du nom qui leur a été donné.

Pourquoi on l’aime :

Parce que c’est toujours rigolo de donner le nom de la maîtresse ou du prof de gym à un monstre gratiné. Parce que ça fait carburer l’imagination. Parce que c’est bien joli quand même. 

  • Edité par Cocktail Games
  • Pour 2 à 7 joueurs
  • A partir de 6 ans
  • Le trouver

Mix It

Mix it propose aux joueur de créer des monstres à partir d’éléments (têtes, corps, pattes) qu’ils ont en main. Seul problème : il n’y a que deux emplacements pour les assembler, quel que soit le nombre de joueurs. En revanche, chaque joueur peut recouvrir ou déplacer les éléments présents à sa convenance à raison d’un mouvement par tour. Mais vous risquez fort de créer involontairement le monstre de l’un de vos adversaires. Va t’il s‘en rendre compte ?

Pourquoi on l’aime :

Mix it est un bon petit jeu de cartes rapide à objectifs secrets. On râle (en silence) quand un joueur détruit votre montre presque achevé et on jubile (très fort) lorsque ce même joueur crée votre monstre à votre place. Rigolo et addictif.

  • Edité par Brain Picnic
  • Pour 2 à 6 joueurs
  • A partir de 5 ans
  • Le trouver 

Tiny park

Version graphique du yam’s, Tiny Park est un jeu de dés très réussi qui vous invite à construire des manèges dans un parc d’attractions. Plus un manège est grand, plus il demande de dés. Vous avez jusqu’à 3 lancers pour chaque construction : allez-vous prendre tous les risques pour ce manège qui irait si bien sur votre plateau de jeu ?

Pourquoi on l’aime :

Tiny Park est le relooking d’un autre jeu Haba, Le trésor de la momie. Identique en tous points, il corrige le plus gros défaut de son aîné. Ce dernier en effet n’avait finalement aucun rapport avec les trésors ou les momies. Ici la construction de manèges est bien plus cohérente. C’est donc un petit jeu de dés très accessible et facile à jouer.

  • Edité par Haba
  • Pour 2 à 6 joueurs
  • A partir de 5 ans
  • Lire le test

Mindo

Mindo est un petit casse-tête très réussi qui permet de résoudre des puzzles de difficulté croissante. Le joueur dispose de tuiles recto verso pour recomposer un schéma dont il a le modèle, mais uniquement avec quelques indices de placement. A lui, donc, de trouver quelles sont les bonnes combinaisons de dominos pour parvenir à résoudre le problème. Mindo est décliné en quatre versions : chatons, chiots, licornes ou robots.

Pourquoi on l’aime :

Si vous êtes antisocial de nature et que vous n’avez pas envie de jouer à plusieurs, Mindo est votre ami. Le seul problème, c’est qu’il est tellement bien foutu que vous allez attirer tous ceux qui auront envie de vous donner des conseils. Un jeu solo pour se faire des amis, c’est ballot !

  • Edité par Blue Orange
  • Pour 1 joueur solitaire, et plein de spectateurs agaçants
  • A partir de 5 ans
  • Lire le test

Farmini

Qui saura le mieux optimiser sa ferme pour qu’elle accueille à la fois animaux et champs de maïs ? A votre tour de jeu, posez des clôtures et créez des enclos pour que le loup ne puisse venir effrayer vos bêtes. Et pensez à séparer vos animaux et vos champs de maïs, sinon ils n’en feront qu’une bouchée ! A la fin, celui qui aura la plus belle ferme gagne la partie.

Pourquoi on l’aime :

Aussi compact que malin, Farmini est un premier jeu de stratégie accessible dès 5 ans. Jouable en solo et jusqu’à 4 joueurs, il permet de s’initier aux subtilités du jeu de placement dès le plus jeune âge. C’est vraiment accessible, bien foutu et addictif.

  • Edité par Loki
  • Pour 1 à 4 joueurs
  • A partir de 5 ans
  • Lire le test

Baobab

Baobab est un jeu de cartes et d’adresse au format original. Les joueurs doivent faire tenir des cartes en équilibre sur la boîte cylindrique du jeu, pour former ainsi un baobab et ses feuilles. Mais chaque carte-feuille doit être jouée de manière différente en fonction de ‘l’animal qu’elle représente. Elle peut-être posée, lancée, lâchée… et doit obéir à plusieurs contraintes. Le premier joueur qui se débarrasse de sa main de cartes gagne la partie.

Pourquoi on l’aime :

Avec son look original, baobab emporte l’adhésion dès qu’il est sorti du sac. Son concept universel et sa facilité de jeu en font un jeu de récré très agréable… si vous trouvez un coin à l’abri du vent 🙂

  • Edité par Blue Orange
  • Pour 2 à 4 joueurs
  • A partir de 6 ans
  • Le trouver

Fruit Mix

Dans la série des variantes sur un thème, Fruit Mix est une revisite très intéressante du mémory, puisqu’il faut matcher des tuiles… qui n’ont aucun point commun. Chaque tuile contient 3 éléments : une couleur de fond, une assiette et un fruit. Les joueurs doivent jouer une tuile de leur main, et la confronter à une tuile posée en jeu face cachée (mais laissée face visible un moment avant le début de la partie). La tuile du joueur ne doit avoir aucun élément en commun avec celle retournée. Le premier joueur qui se débarrasse de toutes les tuiles de cette manière gagne la partie.

Pourquoi on l’aime :

Très joliment réalisé, Fruit Mix est une vraie bouffée d’air frais dans le monde souvent redondant des jeux de mémoire. Proposant plusieurs modes de jeux, dont un solo, il a de quoi vous inciter à vous creuser les neurones pour de longues parties.

  • Edité par Lifestyle
  • Pour 1 à 6 joueurs
  • A partir de 6 ans
  • Le trouver

Kikafé

Un jeu potache et rigolo dans lequel chaque joueur va tenter de disculper son animal, accusé de s’être oublié sur le tapis du salon. Kikafé est un jeu de plis, d’intox et de mémoire, car si un joueur accuse un animal qui a déjà été disculpé, c’est lui qui sera désigné coupable.

Pourquoi on l’aime :

Délicieusement régressif pour les adultes, le jeu est totalement jubilatoire pour les marmots qui peuvent rigoler sur le caca sans se faire gronder. En revanche, bon courage à l’enseignant qui devra calmer les joueurs après la partie !

  • Edité par Blue Orange
  • Pour 3 à 6 joueurs
  • A partir de 6 ans
  • Lire le test

Story Cubes

Story Cubes est un jeu de dés narratif, dans lequel les joueurs doivent inventer une histoire en s’appuyant sur les dessins obtenus lors d’un lancer de 9 dés. Ces derniers peuvent couvrir de nombreux thèmes, qu’il s’agisse du jeu de base, mais aussi de la fantasy, de la SF, des détectives, des super-héros, etc. Le premier joueur se saisit d’un dé et commence à inventer une histoire en utilisant le visuel comme support. Dès qu’un autre joueur a une idée pour poursuivre l’histoire, il prend un autre dé et raconte la suite, jusqu’à ce que les 9 dés soient utilisés. Il n’y a pas vraiment de vainqueur, juste le plaisir d’avoir créé une histoire en commun.  

Pourquoi on l’aime :

Notre amour pour Story Cubes ne date pas d’hier, et la cour de récré est un endroit incroyable pour que le jeu puisse s’épanouir au milieu des imaginaires d’enfants de 7 à 15 ans. Un excellent moyen de prendre la parole en public et d’apprendre à structurer une histoire plus ou moins cohérente.

  • Edité par Asmodée
  • Pour 1 à 9 joueurs
  • A partir de 6 ans
  • Lire le test

Bandido

Un expert de l’évasion a creusé un tunnel pour s’échapper de sa prison. Essayez de bloquer les issues avant de tomber à cour de cartes ! Bandido est un jeu coopératif dans lequel chaque joueur pose une carte qui représente un tronçon de tunnel. Dans le meilleur des cas, le tronçon est un cul de sac. Dans les autres, le tronçon peut contenir de multiples sorties. Il faut donc agencer le tunnel de telle sorte que les sorties soient le moins nombreuses possibles, afin de pouvoir les boucher avec un cul de sac. Si vous ne parvenez pas à fermer le tunnel à la fin de la pioche, la partie est perdue. 

Pourquoi on l’aime

Bandido est un jeu qui demande beaucoup de place, car il s’étale volontiers un peu partout alors que le tunnel se dessine. Mais dans une cour de récré, justement, ce n’est pas la place qui manque ! Bandido est donc totalement dans son élément à l’école, où bon nombre d’élèves rêvent eux aussi de pouvoir faire un tunnel et échapper à la dictée.  C’est surtout un excellent jeu de placement, qui va demander pas mal de réflexion et de chance pour parvenir à bloquer le roi de l’évasion. 

  • Edité par Helvetiq
  • Pour 1 à 10 joueurs
  • A partir de 6 ans
  • Lire le test

Pour les marmots (7 – 8 ans)

Poule mouillée

Poule mouillée est une revisite du jeu du 21, avec des poules et des renards. Le jeu se compose de cartes poules numérotées de 0 à 11 et de cartes renard aux effets «spéciaux». Pour gagner la partie, les joueurs doivent se débarrasser de toutes leurs cartes en veillant à ne pas dépasser 21. On additionne, on soustrait, on applique les effets sournois des cartes et on fait le choix cornélien de stopper au risque de passer pour une poule mouillée ou de continuer… et de perdre !

Pourquoi on l’aime :

Rapide et très fun à jouer, poule mouillée se paye le luxe de vous faire bosser vos additions et soustractions, ce qui le rend moralement acceptable par le corps enseignant. Incontournable, donc.

  • Edité par Piatnik
  • Pour 2 à 5 joueurs
  • A partir de 7 ans
  • Lire le test

Penny Papers Adventures

Penny Papers est une série de jeu Roll & Write, dans lequel chaque joueur doit tirer le meilleur parti d’un lancer de dé unique pour le tour. Une fois qu’un joueur a lancé un dé, tous les joueurs doivent individuellement trouver comment exploiter au mieux le résultat sur leur propre grille de jeu. Soit en créant des suites, soit en ouvrant des portes secrètes, soit en flinguant des monstres que vos malicieux adversaires auront placé sur votre grille.

Pourquoi on l’aime :

Penny Papers est une merveille. Simple et profond à jouer, il permet des parties intenses, où l’on se gratte la tête pour placer un résultat qui nous encombre. Disponible en trois versions, il permet en outre à un très grand nombre de joueurs de jouer en même temps. Et, pourquoi pas, à une classe tout entière. Une jolie réussite.  

  • Edité par Sit Down
  • Pour 1 à 99 joueurs
  • A partir de 7 ans
  • Lire le test

Hubywoky

Oubliez les Pokémons, oubliez Yugi-oh : Hubywoky est un jeu de cartes à collectionner frenchie, simple et amusant qui se paye en outre le luxe d’être associé à une appli mobile. Chaque carte que vous trouverez dans vos starters et boosters peut en effet être scannée pour être jouée en version digitale. Vous pourrez ainsi vous entraîner contre l’IA avant d’aller défier les copains.

Le jeu lui-même est très intéressant : chaque joueur constitue 3 piles de 4 monstres, qui vont affronter leur vis à vis. Dès qu’un monstre est battu, il révèle celui qui se cache dessous… à moins qu’il ne s’agisse d’un bonus, qui vient soudain transformer le cours du jeu. Le vainqueur est celui qui aura anéanti deux des trois piles d l’adversaire.

Pourquoi on l’aime :

Testé juste avant sa sortie au FIJ de Cannes 2018, Hubywoky avait alors soulevé plusieurs questions. Mais les auteurs ont répondu présents et ont su répondre à tous les pièges que nous leurs avions sournoisement tendus. Force est de se rendre à l’évidence : Hubywoky a toutes les cartes en main pour devenir un hit de la rentrée, renvoyant les autre jeux de cartes à collectionner pour marmots aux oubliettes. Ajoutez la fièvre de la collection à celle du digital et du combat stratégique, vous obtenez un cocktail incroyable qui mérite d’être joué à longueur de récrés.

  • Edité par Hubvious
  • Pour 2 ou 3 joueurs
  • A partir de 8 ans
  • Lire le test

Chroni, l’histoire à l’école

Les éditions On The Go ont décidé de relooker toute leur gamme des “Chronicards” et de les rebaptiser “Chroni” tout court. L’idée de Chroni, c’est de parvenir à placer les cartes de sa main de cartes par ordre chronologique sur une ligne commune. C’est très facile au début, et beaucoup plus compliqué quand il y a déjà une quinzaine de cartes sur la table, évidemment. Pour Histoire à l’école, chaque carte représente un fait historique, de la période préhistoriques à l’époque contemporaine. Le premier joueur qui parvient à se débarrasser de ses cartes emporte la partie. Mais attention : chaque erreur vous force à repiocher et regonfler votre main.

Pourquoi on l’aime :

Beaucoup plus complet que Timeline, mais tout aussi fun, Chroni se paye le luxe de vous faire avaler votre programme d’histoire en même temps que vous abattez vos cartes. Cette version “Histoire à l’école” ne pourra en outre jamais être confisquée par les profs. En cas de coup de chaud, il suffira de faire un visage d’ange et de dire que vous êtes en train de réviser. Imparable. .

  • Edité par On The Go
  • Pour 1 à 6 joueurs
  • A partir de 8 ans
  • Lire le test

Panic Island

Panic Island est un jeu coopératif dont la particularité est d’être joué… en deux minutes. Les joueurs se trouvent sur une île au centre de laquelle un volcan va entrer en éruption et doivent sauver le maximum de monde en 120 secondes chrono. Le jeu se présente sous la forme d’une grille de cartes, disposées face cachée en carré de 5 x 5. Lorsque le chrono démarre, les joueurs retournent les cartes, comme dans un mémory. La règle à respecter est la suivante : les humains peuvent sauver les dodos et les dodos peuvent sauver leurs oeufs. Quand vous retournez deux cartes qui interagissent, vous récupérez l’une des deux (un dodo sauvé par un homme ou un oeuf sauvé par un dodo). Mais il faut aussi trouver où sont cachées la barque, la rame, et invoquer le Dieu local pour pouvoir décamper. Combien d’oeufs, de dodos et d’humains arriverez-vous à sauver en deux minutes ? Enfin… Si vous parvenez à quitter l’île évidemment.

Pourquoi on l’aime :

Panic Island est un jeu de mémoire (et d’hystérie collective) qui a toute sa place dans une cour de récré. Jouable à 8 joueurs, il permet d’essayer d’organiser un plan de sauvetage improvisé, et de faire appel à la mémoire de tous les participants. C’est intense, rigolo, et ça fait crier. Comme dans une cour de récré, quoi…   

  • Edité par Old Chap
  • Pour 1 à 8 joueurs
  • A partir de 8 ans
  • Lire notre test

Troll & Dragon

Troll & Dragon est un jeu de prise de risque dans lequel chaque joueur tente de piller l’antre d’un dragon en lançant les dés. Il visite d’abord la grotte à la recherche de la porte de l’antre du dragon et collecte des diamants en chemin. Une fois la porte trouvée, il peut alors tenter de prélever des pépites d’or. Mais bien évidemment, le dragon risque de se réveiller à tout instant et de forcer l’aventurier à tout abandonner sur place ! Saurez-vous vous arrêter à temps ? 

Pourquoi on l’aime !

Troll & Dragon est un jeu classique de dés avec stop ou encore, à ceci près qu’il change totalement de physionomie une fois la porte du dragon franchie. On passe en effet d’un jeu calme à un jeu de rapidité, où chacun va tenter de lancer les dés le plus vite possible pour bloquer l’adversaire qui s’en met plein les poches. C’est une déferlante d’adrénaline, d’hystérie et de fun, où il est bien difficile de partir à temps tant on est galvanisé par l’estasi del oro. Attention aux petites pièces (pépites, diamants) qui pourraient facilement se perdre dans la cour de récré. Mais le jeu est tellement bon qu’on a malgré tout décidé de le mettre dans cette sélection ! 

  • Edité par Loki
  • Pour 2 à 5 joueurs
  • A partir de 7 ans
  • Voir le test 

Minsuscule

Les bestioles de la série Minsuscule se tirent la bourre pour atteindre le morceau de sucre… et éviter de se retrouver avec le caillou tout pourri. A chaque tour, les joueurs choisissent simultanément et en secret le mouvement qu’ils veulent effectuer. Le mouvement peut concerner un insecte ou bien une case du parcours. A son tour de jeu, chaque joueur révèle ensuite le mouvement qu’il a choisi et l’effectue. Evidemment, la physionomie du plateau aura bien évolué entre le premier et le dernier joueur, et il ne sera pas rare que votre mouvement finisse par vous nuire.

Pourquoi on l’aime :

Minuscule combine les joies des objectifs cachés (car personne ne sait quels sont les insectes contrôlés par les adversaires, à celui des mouvements planifiés, qui se retournent volontiers contre leurs auteurs. On navigue à vue, dans l’angoisse et l’incertitude, mais surtout dans l’hilarité générale, car les résultats inattendus sont toujours très drôles. On ne sait jamais, avant le dernier joueur du dernier tour de jeu, qui va l’emporter, ce qui génère des parties palpitantes jusqu’à la dernière seconde.

  • Edité par Bombyx
  • Pour 2 à 6 joueurs 
  • A partir de 7 ans
  • Lire le test

Discovery

Issu d’un financement participatif en 2017, Discovery est un jeu qui se base sur les grandes découvertes des chaque période historique. Le premier deck, consacré à la préhistoire, est superbement illustré et permet ainsi de retracer certains aspects de l’histoire de l’humanité. De très nombreux modes de jeux sont disponibles et permettent d’adapter vos parties selon l’envie et le temps disponible.

Pourquoi on l’aime :

Discovery dispose de nombreux modes de jeux qui permettent de l’adapter à l’envie de jouer du moment. C’est aussi un outil pédagogique solide, qui incitera sans doute votre prof a poursuivre la partie en classe. Voire d’y jouer toute la journée, pour bien vous faire comprendre que sans l’invention de la roue, pas de charrette, et sans charrette, par de Bugatti Chiron.

On apprécie aussi les efforts de l’auteur pour améliorer les règles du jeu, toujours plus claires et accessibles au fil des versions.

  • Edité par Discovery
  • Pour 1 à 9 joueurs
  • A partir de 8 ans
  • Lire le test

Baïam

Baïam est une bande dessinée dont vous êtes le héros, qui se joue de 1 à 4 joueurs en totale coopération, chacun possédant son propre livret. Chaque joueur visite les mêmes lieux, avec des détails sur chaque vignette qui sont propres aux capacités de chaque personnage. Si le groupe se retrouve face à un mur, par exemple, le joueur bourrin aura la possibilité de le fracasser alors que l’expert en agilité pour l’escalader. Le groupe devra décider, avant chaque action, de celle qui semble la plus intéressante pour tous. Le but du jeu est de visiter deux îles au trésor afin de ramener le plus gros butin possible. 

Pourquoi on l’aime :

Un peu de lecture pour la récré, ça vous tente ? Baïam se fait fort d’envoyer nos marmots à l’aventure au travers de cette histoire au concept novateur. Et s’il est évident qu’ils ne feront pas le tour de l’archipel en une récré, rien n’empêche les aventuriers de soigneusement noter le paragraphe où ils en sont restés pour reprendre l’exploration le lendemain. Baïam est une grande réussite, qui saura ravir ceux qui sont à l’aise avec la lecture, et motiver ceux qui ne le sont pas encore. 

  • Edité par Blue Orange
  • Pour 1 à 4 joueurs
  • A partir de 7 ans
  • Lire le test

Multipli Potion

Multipli Potion est un jeu d’affrontement dans lequel vous devez détruire les monstres de l’adversaire sans qu’il ne flingue les vôtres. Pour battre un monstre, vous devez multiplier deux potions, dont le résultat doit correspondre à la valeur du monstre que vous voulez abattre. Un monstre “20”, par exemple, peut être vaincu en associant une potion, “4” et une potion “5”. A chaque tour, vous devrez donc aligner des potions et essayer de faire en sorte que vos monstres soient à l’abri des potion adverses.

Pourquoi on l’aime :

En dépit de notre méfiance naturelle pour les jeux éducatifs, Multipli Potions a su nous convaincre, notamment grâce à des possibilités tactiques assez amusantes. Car il faudra autant jouer l’attaque que la défense (c’est à dire ne pas mettre en jeu des monstres qui pourraient être atteints par les potions de l’adversaire). Bref, on ne sait pas si vos marmots sauront multiplier après avoir joué, mais ils se seront bien amusés, ce qui est l’essentiel. 

  • Edité par On the go
  • Pour 2 joueurs
  • A partir de 7 ans
  • Lire le test

Et aussi…

Je vais encore en tartiner une couche là dessus, mais le moment me semble tout à fait approprié. Les éditions Abeilles se sont spécialisées dans les jeux qui font du bien, c’est à dire des jeux qui transmettent un message de prévention vis à vis des risques que les enfants encourent au quotidien. Risques domestiques, sécurité routière, malbouffe, secourisme… De nombreux thèmes sont abordés au moyen de nombreux jeux “classiques” revisités.

Abeilles propose à ce titre une gamme de jeux de 7 familles tout à fait intelligente, qui se glisse aisément dans le sac de l’école et qui remplacera intelligemment tout jeu des 7 familles Disney. Les jeux sont beaux, bien foutus (avec des graphismes très identifiables sans être anxiogènes) et rappellent certains messages préventifs, notamment sur les produits dangereux, les dangers sur la route ou les gestes qui sauvent. Ce qui n’est jamais superflu.

Donc quitte à confier un jeu des 7 familles à votre marmots, autant lui en donner un qui pourra un jour peut-être lui sauver la vie. Non ? 

Tout savoir sur les éditions Abeilles


Voilà !

On espère que ce petit tour d’horizon vous donnera quelques idées pour des récréations ludiques. Et si votre école interdit les jeux de société à la récré, n’hésitez pas à vous rapprocher de l’équipe éducative pour leur présenter cette sélection. La plupart des enseignants sont extrêmement bienveillants et souvent  à la recherche de nouvelles idées pour varier leurs cours. Bon nombre de jeux présentés ici pourraient tout à fait être joués en cours et servir de point de départ ou de soutien à une leçon. 

Et oui, oui, oui, je sais : votre jeu favori ne se trouve pas dans cette sélection, partiale et très subjective. Et vous savez pourquoi ? Sans doute parce qu’on ne le connaît pas. Donc envoyez-nous un commentaire pour nous dire quel est votre jeu de société ultime pour la cour de récré, et on se fera sans doute un grand plaisir d’en parler. 

Allez bonne rentrée à tous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.